/entertainment/shows
Navigation

Musiques du monde: concerts intimes à l’église Saint-Enfant-Jésus

Le sitariste Kiya Tabassian originaire de l'Iran.
Photo courtoisie Leif Norman Le sitariste Kiya Tabassian originaire de l'Iran.

Coup d'oeil sur cet article

Le Centre des musiciens du monde lance, aujourd’hui, une série de concerts intimes, présentés devant 40 spectateurs, à l’église Saint-Enfant-Jésus du Mile End.

Cette série gratuite consacrée aux musiques du monde se déroulera les mercredis des mois d’août et septembre, à 17 h.

«Depuis des temps immémoriaux, la musique stimule les échanges et rassemble. C’est dans cet esprit que nous avons conçu une série de huit concerts publics pour découvrir des œuvres mêlant tradition, improvisation et innovation; des racines croisées entre le Moyen-Orient et le Pérou, en passant par le Brésil, l’Afrique de l’Ouest et l’Espagne par des artistes du monde au talent remarquable», a indiqué Frédéric Léotar, directeur général du Centre des musiciens du monde.

Le sitariste Kiya Tabassian et le percussionniste Hamin Honari lancent, aujourd’hui, cette série.

On pourra, ensuite, assister aux performances de Gabriel Evangelista et Hanser Santos, de l’ensemble Azara, le 19 août, et à celles de Showan Tavakol et Federico Tarazona, originaires de l’Iran et du Pérou, le 26 août. Les concerts de septembre seront dévoilés plus tard.

On peut réserver sa place le jeudi précédant chaque représentation par l’entremise de la page Facebook du Centre des musiciens du monde.