/sports/baseball
Navigation

Une ville veut réparer une injustice à l'endroit de Jackie Robinson

jackie robinson
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Sanford, en Floride, a choisi de changer le nom du parc Roy. G Williams, qui avait été nommé en l’honneur du chef policier ayant expulsé Jackie Robinson d’un terrain de baseball en 1946. 

La commission municipale a voté à l’unanimité, lundi, pour qu’un nouveau soit nom attribué au parc, a rapporté le «Daytona Beach News-Journal». Il sera donc renommé Elliott Avenue Park.

Cette décision vise à réparer l’injustice causée il y a plus de 70 ans à Robinson, soit un an avant qu’il devienne le premier joueur afro-américain à joindre le baseball majeur.

Williams, qui a été le chef de police de Sanford pendant près de quatre décennies, avait ordonné à Robinson de quitter le terrain de baseball pendant un match des ligues mineures sans quoi la rencontre serait annulée. À l’époque, la Ville ne permettait pas aux équipes ayant des joueurs de couleur d’utiliser ses terrains.

Robinson avait ensuite été envoyé à Daytona Beach, où il avait fait ses débuts avec les Royaux de Montréal le 17 mars 1946 au City Island Ballpark.

En 1997, la Ville de Sanford a reconnu qu’elle devait des excuses publiques à Robinson pour l’incident.