/news/politics
Navigation

Air Canada: de «l’abus» dans les tarifs régionaux, dit François Legault

Coup d'oeil sur cet article

Les tarifs proposés par Air Canada pour ses clients régionaux relèvent de «l’abus», a déclaré François Legault, de passage en Abitibi-Témiscamingue, jeudi.

«On se souvient, dans le temps, Air Transat chargeait 500$ pour l’aller-retour sur Paris, pis qu’eux autres (Air Canada), en charge 1000$ pour l’aller-retour dans une région, c’est clair qu’il y a de l’abus de ce côté-là», a indiqué le premier ministre et cofondateur d’Air Transat.

Questionné sur la fin de la desserte aérienne de Val-d’Or par Air Canada, François Legault a réitéré son intention d’appuyer financièrement un transporteur aérien pour assurer des liaisons régionales.

«Ce qu’on est en train de proposer à différents transporteurs, incluant Air Creebec, mais incluant aussi d’autres transporteurs, c’est de leur demander un minimum de fréquence et un maximum de tarifs garantis, région par région, aéroport par aéroport», a-t-il expliqué.

«Je considère que c’est un service essentiel, donc c’est normal que le gouvernement du Québec paie une compensation à ces entreprises-là», a-t-il ajouté.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Autonomie alimentaire

Par ailleurs, le premier ministre s’est dit ouvert à l’idée d’aider financièrement des agriculteurs qui souhaitent mettre sur pied des projets pouvant aider le Québec à atteindre l’autonomie alimentaire.

Doubler la superficie des cultures en serre est un engagement de longue date de la Coalition avenir Québec (CAQ), mais cette fois, François Legault a également fait mention de l’élevage animalier.

«Je sais qu’il y a déjà eu, et j’espère qu’il y en a encore, du côté du bœuf. En Abitibi-Témiscamingue, le prix des terres est raisonnable», a-t-il mentionné en rappelant que la majorité du bœuf consommé au Québec provient de l’Ouest canadien.

Reste le problème de l’abattage des bêtes qui est fait en majeure partie à l’extérieur de la province, par des entreprises en situation de «quasi-monopole», a déploré François Legault, en se disant «ouvert» à aider les agriculteurs québécois.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com