/news/currentevents
Navigation

Le Grand Chef Joe Norton est mort

Coup d'oeil sur cet article

Le Grand Chef mohawk Joe Norton, de Kahnawake, est décédé, vendredi, à l’âge de 70 ans. 

Son décès a été annoncé en fin de soirée par le Conseil mohawk de Kahnawake.

M. Norton était tombé plus tôt dans la journée à son domicile et il a été transporté d'urgence à l'hôpital dans un état critique. «Il est décédé avec sa famille à ses côtés vers 20h30», a précisé le Conseil dans un communiqué.

«Sa mort est un choc pour ses collègues Ratsénhaienhs (chefs du Conseil) et toute la communauté, car il avait participé à la réunion hebdomadaire du Conseil il y a cinq jours à peine», indique le Conseil.

M. Norton avait eu des problèmes de santé il y a quelques semaines et il avait pris congé pour se rétablir.

Joe Norton a été élu pour la première fois au Conseil mohawk de Kahnawake, sur la Rive-Sud de Montréal, en 1978. Il est devenu Grand Chef en 1982 et il a dirigé le Conseil jusqu’à sa retraite en 2004. Il a servi pendant 13 mandats consécutifs durant cette période.

C’est lui qui était donc Grand Chef à Kahnawake en 1990 lors de la crise d’Oka, qui impliquait plus directement la communauté mohawk de Kanesatake, mais aussi la sienne, qui appuyait la cause. Ses talents de négociateur avaient été reconnus durant cette crise.

«Bien que beaucoup considèrent qu’il s’agit de son moment marquant, son rôle dans notre histoire va bien au-delà des événements d'il y a trente ans. Sous sa direction, Kahnawake a connu une croissance sans précédent dans de nombreux domaines, en particulier dans le développement économique et la bataille pour restaurer et étendre la juridiction de Kahnawake», peut-on lire dans le communiqué du Conseil.

En 2002, il a reçu un prix national d'excellence autochtone pour son service public.

Joe Norton était revenu en politique en 2015 et il avait été réélu Grand Chef. À son décès, vendredi, il en était à son deuxième mandat depuis son retour.

Né Joseph Tokwiro Norton à Kahnawake, il était devenu monteur d’acier et il était allé travailler dans ce domaine aux États-Unis avant de revenir à Kahnawake et faire de la politique. Sa communauté se souvient de lui également comme entraîneur de l’équipe de crosse locale.