/sports/hockey/canadien
Navigation

Muller dédie la victoire à Julien

Muller dédie la victoire à Julien
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Kirk Muller avait dit en matinée qu’il s’attendait à recevoir un message texte de Claude Julien pendant le match. Il se doutait que l’entraîneur-chef trouverait une façon de suivre ce deuxième match entre le Canadien et les Flyers.

• À lire aussi: Pour Claude

Muller avait raison. Julien a bel et bien regardé la partie de sa résidence, à Montréal, lui qui se remet d’une intervention au cœur. 

« Pendant un match, tu es émotif et tu n’as pas trop le temps de regarder ton téléphone, a mentionné Muller après la victoire de 5 à 0 contre les Flyers. Une fois la rencontre terminée, j’ai regardé mon cellulaire et Claude était l’un des premiers à me féliciter pour cette grosse victoire. Je me doute que Claude écoute présentement [les conférences de presse]. Cette victoire, elle est pour toi et ta famille. »

Weber ramasse la rondelle

En bon capitaine, Shea Weber a récupéré la rondelle au son final de la sirène. Le capitaine avait deux options. Il pouvait garder la rondelle pour Julien ou l’offrir à Muller, qui signait son premier gain dans un rôle d’entraîneur-chef en séries. En trois ans à la barre des Hurricanes de la Caroline, il n’avait jamais participé aux éliminatoires. 

« Après le match, je laisse l’espace aux joueurs dans le vestiaire, je n’ai pas encore vu les gars, a précisé Muller. Mais la rondelle devrait revenir à Claude. Je suis pas mal convaincu que Shea l’a gardée pour cette raison. Le hockey est un sport d’émotions. » 

L’entraîneur associé n’était pas surpris par la réaction de ses joueurs dans cet affrontement. 

Le CH a dicté le jeu dès les premières minutes. Tomas Tatar a marqué à la 62e seconde, Jesperi Kotkaniemi a touché la cible à mi-chemin en première et les Flyers ont patienté près de 17 minutes avant de décocher un premier tir en direction de Carey Price. 

« Nous étions très concentrés, a dit Muller. Nous avions reçu de bonnes nouvelles sur l’état de santé de Claude. Ensuite, les gars ont agi comme des pros, ils se préparaient pour ce match. Claude n’aimerait pas qu’on se concentre trop sur lui, je le connais. Nous comptons aussi sur de bons meneurs, les joueurs étaient prêts. Le compliment doit revenir à nos meneurs. Tous les gars ont bien joué, nous avons respecté notre plan de jeu. »

Un plan solide

Muller en était à sa première partie comme entraîneur-chef depuis son congédiement par les Hurricanes à la fin de la saison 2013-2014. 

Aux côtés de Dominique Ducharme et de Luke Richardson derrière le banc du CH, l’ancien capitaine du Tricolore a souvent regardé ses notes. S’il avait besoin de se réconforter, il a dirigé un très bon match. 

« Comme je l’ai dit en matinée, nous avons déjà fait le gros du boulot avant d’arriver à Toronto. Claude a joué un très gros rôle. Dès notre arrivée, les gars connaissaient leurs rôles. Ils veulent jouer. C’était facile pour moi. Les adjoints ont aussi fait leur boulot. C’est un travail collectif. Pour ce gain, les joueurs ont élevé leur jeu, ils m’ont facilité la vie. Les joueurs ont gagné ce match. »