/lifestyle/sexromance
Navigation

Fierté, diversité et liberté

LGBT rainbow ribbon in the shape of heart. Pride symbol. Pink background. Copy space for text.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

C’est le dimanche 16 août 2020 que s’achève cette belle semaine du festival Fierté Montréal. En souhaitant que cette formidable programmation vous ait donné la chance de vibrer au rythme des concerts et des spectacles. 

Que vous ayez pu découvrir et apprécier les talents de tant de personnes LGBTQ, en mode virtuel et télévisuel. Cette célébration devrait se poursuivre toute l’année. Être fier.e, c’est être fier.e d’être soi. Heureux.heureuse de se vivre en toute cohérence. Indépendamment. Dans le respect. Et en sécurité. Or, comme le montrent les statistiques, ce n’est pas toujours le cas. Trop de personnes souffrent de ne pas être entendues, reconnues, aimées. En tant que personne non-LGBTQ, vous avez le pouvoir de faire changer les choses positivement. Voici, en quelques mots, quelques trucs pour devenir de meilleurs.es alliés.es.

Homophobie, transphobie

Chaque vie compte. Quels que soient l’âge, l’apparence physique, la nationalité, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’allégeance politique. Chaque vie compte. Pourtant, une enquête téléphonique réalisée en mai 2017 révèle que la société québécoise peine à reconnaître pleinement l’égalité des personnes LGBTQ et de multiples préjugés demeurent bien vivants. Le Bureau de lutte contre l’homophobie et la transphobie du ministère de la Justice nous informe que : 

  • environ une personne sur trois pense qu’il est facile de reconnaître, dans un groupe, des personnes homosexuelles ou trans ; 
  • en ce qui concerne l’homoparentalité, 32 % de la population estime qu’un enfant doit avoir des parents de sexe opposé pour se développer pleinement ; 
  • plus de 40 % de la population sondée affirme avoir été témoin de discrimination de nature homophobe ou transphobe.  

L’homophobie et la transphobie correspondent à des attitudes, des gestes, des paroles négatives pouvant mener à la discrimination envers les personnes LGBTQ ou les personnes perçues comme telles.

Selon le réseau des alliés.es des diversités sexuelles, grand nombre de jeunes lesbiennes, gais, bisexuels.les, bispirituels.les et transgenres ou en questionnement sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre souffrent très souvent de rejet, d’isolement, d’anxiété et souvent même de détresse. Toujours selon cette source du ministère de la Santé et des Services sociaux, on note que des études révèlent des liens entre l’intimidation et l’orientation et l’identité de genre et le suicide chez les jeunes. La détresse est bien réelle, mais régulièrement passée sous silence. L’homophobie et la transphobie ne ciblent pas seulement les personnes LGBTQ, mais également les personnes hétérosexuelles qui ne correspondent pas aux critères, stéréotypés, de masculinité et de féminité. (Source :
cisss-gaspesie.gouv.qc.ca/soins-et-services/reseau-des-allie-e-s-des-diversites-sexuelles/)

Devenir des alliés.es

Combattre les inégalités : ne pas sous-estimer le rôle d’une société. Chaque personne doit jouer un rôle à cet égard pour éliminer la discrimination. Devenir un.e allié.e, ça s’apprend ! Voici quelques trucs tirés de la Fondation Émergence (fonda­tionemergence.org/2015-allie-e-s

  1. S’informer : Il existe beaucoup de ressources pour en savoir plus sur les personnes et la communauté LGBT. 
  2. Réfléchir : Remettre en question ses propres opinions sur les réalités LGBT, prendre en compte ses propres biais. S’abstenir de préjuger de l’orientation et de l’identité de genre des personnes que vous rencontrez. 
  3. S’afficher : S’afficher en tant qu’allié.e et agir comme un modèle peut rassurer celles et ceux qui hésitent à faire de même et permet de construire un environnement plus inclusif. 
  4. Agir : Encourager l’administration de son école, son milieu de travail et son gouvernement à adopter des mesures inclusives envers les personnes LGBT, et adopter soi-même de bonnes pratiques. 
  5. Écouter : Écoutez les personnes LGBT autour de vous, elles savent mieux que vous comment vous pouvez les aider ! N’essayez pas de les faire sortir du placard ou de les défendre en public si elles vous demandent de ne pas le faire. 
  6. Réagir : Réagir lorsque l’on est témoin de discrimination envers les personnes LGBT, ne pas tolérer l’utilisation de mots injurieux et de blagues de mauvais goût au sujet des personnes LGBT.
    Soyez fier.e d’être !