/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

[PHOTOS] Jusqu’à 4 h d’attente

Il fallait s’armer de patience samedi, à Québec, pour subir un prélèvement

Un deuxieme centre de depistage du CIUSSS pour la Covid-19 a Expo-Cite stationnement P1 a Quebec, Quebec, 15 aout 2020. Photo PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI
Photo Pascal Huot Le site de prélèvements d’ExpoCité a été fort achalandé dès son ouverture samedi matin. On y observe une longue file de voitures.

Coup d'oeil sur cet article

En partie inquiétées par la récente éclosion de COVID-19 au Costco Lebourgneuf, des centaines de personnes se sont encore ruées vers les sites de dépistage de Québec, samedi, alors que l’attente s’étirait sur de longues heures en raison d'une affluence sans précédent.

• À lire aussi: COVID-19: bientôt un deuxième centre de dépistage à Québec

• À lire aussi: Dépistage: 50 personnes recherchées pour le nouveau centre

• À lire aussi: Le nombre de tests en augmentation dans la province

À Fleur de Lys, le personnel a aussi été bien occupé.
Photo Pascal Huot
À Fleur de Lys, le personnel a aussi été bien occupé.

Comme vendredi, le site installé dans le stationnement du centre commercial Fleur de Lys débordait samedi. Selon les témoignages recueillis par Le Journal, le temps d’attente s’élevait jusqu’à quatre heures en début de journée.

Un deuxieme centre de depistage du CIUSSS pour la Covid-19 a Expo-Cite stationnement P1 a Quebec, Quebec, 15 aout 2020. Photo PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI
Photo Pascal Huot

Plusieurs citoyens qui se présentaient en matinée ont ainsi été redirigés vers le nouveau site de prélèvement dans le stationnement P1 d’ExpoCité, dont les activités ont fraîchement démarré, samedi matin.

Un deuxieme centre de depistage du CIUSSS pour la Covid-19 a Expo-Cite stationnement P1 a Quebec, Quebec, 15 aout 2020. Photo PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI
Photo Pascal Huot

Il n’a pas fallu bien longtemps pour qu’une longue file se forme. Au passage du Journal, en fin d’avant-midi, il fallait déjà s’attendre à patienter plus d’une heure pour aller à la rencontre des équipes médicales installées sous deux tentes.

« À 7 h, c’était déjà plein à Fleur de Lys, c’était l’anarchie là-bas. Tout le monde se faisait dire de venir [à Expo-Cité], donc ça refoule ici », a observé un père qui a préféré taire son nom et qui venait se soumettre à un test en compagnie de sa conjointe et de sa fille adolescente.

Source commune

À l’instar d’un important contingent d’automobilistes en attente, l’homme se présentait au site de prélèvement malgré l’absence de symptômes. Leur point commun : ils ont fréquenté le Costco Lebourgneuf entre le 1er et le 13 août. Neuf employés de l’entrepôt de la rue Bouvier ont reçu des diagnostics positifs de COVID-19, un s’étant ajouté vendredi, a indiqué la porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Annie Ouellet.

Un deuxieme centre de depistage du CIUSSS pour la Covid-19 a Expo-Cite stationnement P1 a Quebec, Quebec, 15 aout 2020. Photo PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI
Photo Pascal Huot

Le large bassin de personnes visées par la recommandation de se faire tester a entraîné une affluence telle que plusieurs personnes revenaient en file pour une deuxième journée consécutive, samedi; les nombreuses heures d’attente de vendredi n’ayant pas été fructueuses.

Le militaire Jonathan Larivière, rencontré samedi au site de dépistage de Fleur de Lys, tenait à se faire tester.
Photo Pascal Huot
Le militaire Jonathan Larivière, rencontré samedi au site de dépistage de Fleur de Lys, tenait à se faire tester.

« Étant militaire, j’aime autant me faire tester. C’est par précaution pour mes confrères », a témoigné Jonathan Larivière, qui amorçait son attente au site de Fleur de Lys en début d’après-midi.

« Je travaille dans le public, donc je préfère ne pas prendre de chance et me faire tester », a témoigné Annie, qui a demandé de taire son nom de famille.

Plein régime

Les deux sites roulent à plein régime, si bien que le nombre de tests de dépistage sans rendez-vous devrait avoir atteint un sommet samedi. Jeudi, 1335 personnes ont été testées, puis 1440, vendredi. Samedi, on s’attendait à effectuer plus de 1700 prélèvements grâce à l’ajout d’un deuxième site.

Un deuxieme centre de depistage du CIUSSS pour la Covid-19 a Expo-Cite stationnement P1 a Quebec, Quebec, 15 aout 2020. Photo PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI
Photo Pascal Huot

Parmi les centaines de personnes qui attendaient, certains en ont profité pour passer le temps de façon bien particulière à l’intérieur de leur véhicule.

C’était notamment le cas d’une mère et de son fils, un employé dans une épicerie qui a vu apparaître certains symptômes semblables à ceux du coronavirus. « Ça fait 1 h 30 qu’on attend, on vient de finir notre film. On va devoir s’en trouver un autre ! », a lancé la mère.

Le site d’ExpoCité devrait être en place pendant au moins une semaine, a indiqué Annie Ouellet au Journal, ajoutant que « plusieurs » personnes ont répondu à la sollicitation du CIUSSS pour pourvoir le besoin de personnel.

— Avec la collaboration de Jérémy Bernier

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.