/news/health
Navigation

Oignons américains: 100 nouveaux cas de salmonellose

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | L’éclosion de salmonellose continue de préoccuper la Santé publique canadienne, alors qu’on a recensé, dans la dernière semaine, 100 nouveaux cas liés à la consommation d’oignons provenant des États-Unis.

Avec cette mise à jour, le nombre de contaminations comptabilisées par l’Agence de la santé publique du Canada s’élève désormais à 339.

Toutes les personnes qui sont tombées malades l’ont été entre la mi-juin et la mi-juillet, a-t-on ajouté dans cet avis.

Avec 208 cas confirmés, l’Alberta est de loin la province la plus touchée, y est-il aussi mentionné. Au Québec, on compte jusqu’à présent six personnes qui ont attrapé la salmonellose, fort possiblement à cause d’oignons contaminés importés des États-Unis.

Aliments à éviter

L’Agence canadienne d’inspection des aliments poursuit son enquête. Entre-temps, la Santé publique a demandé d’éviter les oignons rouges, blancs, jaunes ou jaunes sucrés distribués par Thomson International inc.

Cette mise en garde s’ajoute à celles qui ont visé, dans les dernières semaines, d’autres aliments cuisinés avec des oignons américains.

La Santé publique insiste toutefois pour dire que les oignons cultivés au Canada ne sont aucunement en cause dans cette éclosion.

Peu de risques

La salmonellose se manifeste entre 6 et 72 heures après la consommation d’un aliment infecté ou à la suite d’un contact avec une personne atteinte.

Les principaux symptômes sont de la diarrhée, des crampes, de la nausée, de la fièvre et des frissons, entre autres.

La plupart des gens se rétablissent sans traitement, mais certains souffrent de complications, surtout ceux qui ont un système immunitaire affaibli.

En date de vendredi, 48 personnes avaient été hospitalisées à la suite de cette éclosion, mais heureusement, personne n’était décédé, a fait savoir la Santé publique.