/news/education
Navigation

Quatre universités canadiennes dans le top 100 mondial

Le campus principal de l'Université McGill, au centre-ville de Montréal.
JMTL Le campus principal de l'Université McGill, au centre-ville de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Harvard, en tête pour la 18e année consécutive, et les universités américaines continuent de dominer le classement de Shanghai, publié vendredi, dans lequel quatre établissements canadiens, dont l’Université McGill, font leur première apparition dans le top 100. 

Les dix premières places sont, comme l'an dernier, trustées par les Anglo-Saxons avec huit universités américaines et deux Britanniques occupant le haut de ce classement des meilleurs établissements d'enseignement supérieur réalisé depuis 2003 par le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy.

Trônant à la première place, Harvard devance une nouvelle fois sa compatriote Stanford et la britannique Cambridge. On trouve ensuite les américaines MIT (4e), Berkeley (5e) et Princeton (6e).

Premier établissement non anglo-saxon avec sa 14e place, Paris Saclay fait, par ailleurs, sa première apparition dans le top 100, tout comme l'université PSL (Paris sciences & lettres), au 36e rang, celle de Paris (65e) et Grenoble Alpes (99e). Habituée du classement, la Sorbonne grappille, elle, quelques places pour se hisser au 39e rang.

Le Canada compte deux universités dans le top 50: l’Université de Toronto en 23e place (24e place l’an dernier) et l’Université de la Colombie-Britannique en 38e position (35e l’an dernier).

Dans le top 100, on retrouve l’Université McGill au 78e rang et l’Université McMaster au 98e rang. Les deux établissements se trouvaient à égalité, l’an dernier, au 90e rang du classement.

Le classement de Shanghai prend en compte six critères, dont le nombre de Nobel et de médailles Fields parmi les étudiants diplômés et professeurs, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline, ou encore le nombre de publications dans les revues Science et Nature.