/news/education
Navigation

Aide supplémentaire pour les élèves en difficulté: la CSQ invite Québec à agir

Coup d'oeil sur cet article

Une grande proportion de Québécois s’inquiéterait de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la réussite scolaire des enfants, surtout celle des élèves en difficulté, suggère un récent sondage réalisé pour le compte de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

En effet, 66% des répondants se disent inquiets des effets de la pandémie sur la réussite scolaire des enfants et 90% croient que les élèves en difficulté d'apprentissage seront davantage pénalisés par la pandémie.

Puis, «92% se disent en faveur du déploiement de moyens supplémentaires pour aider les élèves en difficulté d'apprentissage suite à la pandémie», indique ce sondage de la firme CROP mené entre le 22 et le 29 juillet.

«Depuis les premiers jours de la pandémie, nous martelons qu'il est essentiel que le gouvernement injecte de nouvelles ressources financières pour soutenir les élèves vulnérables avec des services auxquels ils ont droit», a mentionné la présidente de la CSQ, Sonia Éthier, dans un communiqué accompagnant les résultats du sondage.

«À quelques jours de la rentrée, la cloche a sonné et le ministre de l'Éducation est déjà en retard. Bien avant la crise, les besoins étaient déjà criants et ils n'ont pas diminué», a-t-elle également insisté.

Mme Éthier ajoute que «les équipes-écoles attendent dès maintenant une réponse ambitieuse, novatrice et structurante» et qu’«un plan timide entraînera des coûts sociaux et économiques pour le Québec et pour [les] enfants, notamment par le décrochage scolaire».

Le sondage a été effectué auprès de 1000 personnes de 18 ans et plus par le biais du web.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com