/entertainment/comedy
Navigation

Rire... en sécurité

L’humoriste Mario Jean se produit à Saint-Sauveur en respectant toutes les mesures sanitaires

ART - SPECTACLE DE MARIO JEAN
Photo Martin Alarie Mario Jean jouera une vingtaine de soirs à Saint-Sauveur.

Coup d'oeil sur cet article

Interdits depuis la mi-mars, les spectacles devant des publics de 250 personnes avec distanciation sont maintenant possibles depuis quelques jours. Le Journal a assisté à une prestation de Mario Jean à Saint-Sauveur où les mesures sanitaires n’ont pas été prises à la légère.

Le Théâtre des Pays d’en Haut, anciennement le Chapiteau Saint-Sauveur, est l’une des rares salles au Québec à offrir une programmation culturelle cet été. Après Laurent Paquin le mois dernier, c’est au tour de Mario Jean de présenter son spectacle, Aller de l’avant, jusqu’au 5 septembre.   

Le théâtre est officiellement situé à Piedmont, une petite municipalité voisine de Saint-Sauveur.

L’humoriste, qui a fait sa première représentation le 5 août, se produira une vingtaine de soirs dans cette salle qui peut accueillir jusqu’à 216 personnes avec les distanciations exigées par la Santé publique.

Le lavage des mains est obligatoire pour le public.
Photo Martin Alarie
Le lavage des mains est obligatoire pour le public.

À notre arrivée sur place, les spectateurs faisaient patiemment la file à l’extérieur, tous portant le masque obligatoire. Après avoir pris la température de chaque personne, un préposé indiquait la table où aller s’installer. C’est une fois assis à notre chaise que l’on pouvait retirer notre masque.

Chaque spectateur se fait prendre sa température avant de pouvoir entrer dans la salle.
Photo Martin Alarie
Chaque spectateur se fait prendre sa température avant de pouvoir entrer dans la salle.

À une distance de plus de deux mètres les unes des autres, chaque table de quatre chaises était séparée en deux par un plexiglas. Les couples devaient s’asseoir l’un devant l’autre. Cette mesure permettait ainsi d’avoir des voisins de table qui n’habitent pas le même foyer.

Pierre Legault, producteur au Théâtre des Pays d’en Haut, a respecté les mesures exigées par la Santé publique.
Photo Martin Alarie
Pierre Legault, producteur au Théâtre des Pays d’en Haut, a respecté les mesures exigées par la Santé publique.

C’est le producteur du Théâtre des Pays d’en Haut, Pierre Legault, qui mentionne avoir eu lui-même cette idée de plexiglas sur les tables. « Je suis allé faire approuver tout ça à Québec par la Santé publique et un comité de médecins », dit-il.

Comme avant... ou presque

Une fois les lumières fermées, on pouvait presque oublier le contexte très particulier du spectacle. Mario Jean a fait quelques blagues sur la situation avant de rapidement entrer dans son spectacle habituel.

Les tables sont distancées et munies de plexiglas.
Photo Martin Alarie
Les tables sont distancées et munies de plexiglas.

« Le premier spectacle, j’avais dix minutes sur le confinement et le coronavirus, a dit l’humoriste au Journal. Mais je me suis rendu compte assez vite que, même si les gags étaient bons, les gens n’avaient pas envie de parler de ça. Il faut bien sûr accuser la situation au début et parler de “l’éléphant dans la pièce”. Mais j’ai l’impression que les gens ont besoin de rire d’autre chose. »

Mario Jean et Laurent Paquin ont accepté de réduire considérablement leur cachet pour jouer en résidence à Saint-Sauveur cet été. « Ce ne sont pas des shows hyper payants, mais c’est correct, reconnaît Mario Jean. On a aussi réduit nos dépenses. On ne met pas le décor, on n’a pas un système d’éclairage comme d’habitude. Là-dessus aussi, c’est à formule réduite. On se permet d’arriver dans les frais et que ce soit un peu rentable pour tout le monde ».

Le spectacle de Mario Jean, d’une durée de 90 minutes sans entracte, a reçu un très bel accueil des quelque 180 personnes qui étaient présentes lors du passage du Journal, la semaine dernière. Les mesures sanitaires n’étaient pas contraignantes et elles permettaient surtout au public de rire en toute sécurité, une condition primordiale en temps de pandémie.

« C’est ce que j’avais comme préoccupation, indique Mario Jean. Il fallait que les gens se sentent en sécurité avec certaines normes. Je ne voulais pas être un hors-la-loi et que les gens se disent : “Mario Jean fait des shows n’importe comment”. »


► Mario Jean présentera son spectacle Aller de l’avant jusqu’au 5 septembre au Théâtre des Pays d’en Haut de Saint-Sauveur. Pour les détails : tpdh.ca.