/lifestyle/columnists
Navigation

La santé, c’est trop important pour la négliger

Coup d'oeil sur cet article

Que pensez-vous des personnes qui ont entre 65 et 75 ans et qui se vantent de ne jamais consulter de médecin ? Une dame de 75 ans m’a même dit que ça faisait plus de trente ans qu’elle n’avait pas consulté quelque médecin que ce soit. Ajoutant innocemment : « Je sais que si je consulte, le médecin va me trouver un bobo ». La peur inhérente à ce genre de comportement m’incite à qualifier la personne qui le tient de « négligente ».

Personnellement et sans aucun symptôme, on m’a quand même découvert deux cancers. Un à l’utérus et l’autre au foie. Dans les deux cas, j’ai passé sous le bistouri, et heureusement je n’ai eu aucune chimiothérapie ni radiothérapie ensuite parce qu’on m’avait prise à temps.

Vous allez me dire que j’ai eu de la chance, mais sa chance, on la fait soi-même. Depuis l’âge de 54 ans, j’en ai aujourd’hui 74, je vois mon médecin de famille régulièrement. Je tiens à me faire suivre de près.

Les gens de 65 ans et plus courent après leur malheur s’ils ne suivent pas mon exemple. C’est jouer à l’autruche de penser qu’on est invincible quand on dépasse cet âge en négligeant de surveiller sa santé. À mes yeux, ces personnes ne sont pas normales. Nommez-moi quelqu’un qui n’a rien après 65 ans ? Quelqu’un qui n’a ni problème de cholestérol ni problème de tension ? Je n’y crois pas. Ça me dépasse ! Qu’en pensez-vous ?

Viviane

C’est un fait que la machine humaine commence à s’user après un certain temps et il est recommandé de passer un examen de santé annuel à partir de l’âge de 40 ans. Il semble que ce soit la meilleure façon de s’assurer de détecter les problèmes avant qu’ils ne fassent trop de ravages. Votre expérience personnelle vous le prouve d’ailleurs de façon éloquente. Mais ils sont légion les gens qui croient à tort que consulter provoque les maladies. Ce qui, on s’entend, est absurde.