/sports/hockey
Navigation

Dale Hawerchuk succombe au cancer

Dale Hawerchuk succombe au cancer
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le membre du Temple de la renommée du hockey Dale Hawerchuk s’est éteint à l’âge de 57 ans, mardi, au terme d'une dure bataille contre le cancer de l’estomac. 

«Après une bataille incroyablement courageuse et difficile contre le cancer, notre père est décédé. Ma famille est si fière de lui et de la façon dont il s'est battu», a écrit son fils Eric sur Twitter.

Hawerchuk avait obtenu un diagnostic de cancer après s’être plaint de reflux gastriques au mois d’août, l’année dernière. Il avait par ailleurs subi une gastrectomie, soit l’ablation d’une partie de l’estomac, en janvier, puis avait terminé ses traitements de chimiothérapie le 13 avril. Le mal a toutefois récidivé au mois de juillet.

En 1188 parties dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Jets de Winnipeg, les Sabres de Buffalo, les Blues de St. Louis et les Flyers de Philadelphie, Hawerchuk a marqué 518 buts et totalisé 1409 points en saison régulière. Il figure ainsi au 20e rang dans l’histoire du circuit au chapitre des points. L'attaquant a été intronisé au Panthéon en 2001.

Une légende à Winnipeg

Rapidement, les réactions ont fusé à l’annonce de cette perte dans le monde du hockey, à commencer par celle des Jets de Winnipeg.

«Dale Hawerchuk a mis Winnipeg et les Jets sur la map le jour où il est arrivé en 1981, et son amour pour cette communauté et sa carrière de membre du Temple de la renommée demeureront pour de nombreuses générations, a réagi l'organisation. Dale avait une relation plus spéciale avec les partisans qu’aucun autre joueur dans l’histoire de notre concession. Il était simplement l’un des meilleurs êtres humains que nous avons connus.»

Hawerchuk a réussi six saisons d’au moins 100 points en neuf campagnes au Manitoba. Sa première est survenue à sa toute première saison, en 1981-1982, lui permettant de rafler au passage le trophée Calder. Bien qu'il n'ait jamais joué pour les Coyotes, cette équipe a honoré la vedette de la concession en 2007, lorsqu’il a été intronisé dans l’Anneau d’honneur du club et que son maillot numéro 10 a été retiré.

Les Colts en deuil

Hawerchuk a également été entraîneur-chef des Colts de Barrie, dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL). Nommé en 2010, il a mis ce rôle en veilleuse lorsqu’il a appris qu’il souffrait du cancer.

«C'est le cœur lourd que nous annonçons le décès de notre entraîneur-chef et ami Dale Hawerchuk. Au nom de toute l'organisation des Colts et de nos partisans, nos condoléances et nos pensées vont à la famille Hawerchuk», a réagi le club sur les médias sociaux.

Un hommage a été rendu au défunt avant le match entre le Canadien de Montréal et les Flyers, mardi à Toronto. Les deux équipes ont observé un moment de silence avant la mise au jeu initiale après une vidéo commémorative de sa carrière.

Pluie d’hommages pour Dale Hawerchuk 

C’est une salve d’hommages qui a déferlé sur les médias sociaux à la suite de l’annonce du décès de Dale Hawerchuk, mardi.

Autre figure emblématique de l’histoire des Jets de Winnipeg, Teemu Selanne a été l’un des premiers à s’exprimer sur Twitter, quelques minutes après qu’Eric Hawerchuk a annoncé la mort de son père.

«[C’est] si triste, a commenté Selanne sur les médias sociaux. Quel être humain incroyable. Je suis reconnaissant que “Ducky” ait été mon ami et j'ai eu la chance de parler avec lui [lundi] et de lui dire au revoir. Ce monde n'est pas le même sans lui.»

Même s’il n’a jamais été son coéquipier, Jeremy Roenick a également porté les couleurs de l’organisation, après qu’elle a été relocalisée en Arizona. Il a également eu de bons mots pour le disparu.

«Le paradis a reçu un membre du Temple de la renommée aujourd'hui, a-t-il écrit. Dale Hawerchuk était l'un des meilleurs sur et hors glace! Il m'a appelé [lundi] pour me remercier de notre amitié et me dire au revoir! Il a dit qu'il était en paix. J’ai retenu mes larmes, j'étais vraiment honoré de faire partie de ses dernières heures.»

Chérir les souvenirs

Plusieurs joueurs qui ont joué dans la Ligue nationale de hockey (LNH) plus récemment ont également offert leurs condoléances à la famille et souligné l'importance de Hawerchuk dans leur carrière, l’ayant vu joué lorsqu’ils étaient jeunes.

«Le 6 septembre 1987, j’ai vu mon premier match en personne au Copps Coliseum à Hamilton (la Coupe Canada), a raconté Kevin Bieksa. Dale et Équipe Canada ont fait match nul avec l’Union soviétique 3 à 3. Je suis accroché au hockey depuis! Le monde du hockey a perdu une bonne personne.»

«[C’était] un joueur, un homme et une personne incroyable pour tous ceux qu'il a rencontrés, a quant à lui indiqué Matthew Barnaby. Je chérirai toujours les jours que j'ai partagés avec lui. Il m'a traité comme si j'étais quelqu’un de spécial, quand c’était lui qui était spécial.»