/entertainment/movies
Navigation

Les tournages se remettent en branle

Les grosses productions américaines et leurs vedettes sont de retour au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Cinq mois après avoir été interrompus brusquement par la crise du coronavirus, les tournages américains se remettent en branle à Montréal. Plusieurs productions hollywoodiennes, dont le suspense de science-fiction Moonfall, seront tournées dans la métropole au cours des prochaines semaines, a appris Le Journal. 

Halle Berry débarquera à Montréal cet automne pour le tournage de la superproduction hollywoodienne Moonfall.
Photo d’archives, Wenn
Halle Berry débarquera à Montréal cet automne pour le tournage de la superproduction hollywoodienne Moonfall.

La reprise des tournages américains se fera dans les mêmes conditions que celle du milieu de l’audiovisuel québécois qui a relancé ses activités progressivement au courant de l’été. Les productions étrangères devront suivre à la lettre le guide des normes sanitaires élaboré par la CNESST. De plus, les membres des équipes provenant de l’extérieur du Canada (y compris les acteurs) devront se soumettre à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée à Montréal.

« Les producteurs américains auraient pu reprendre les tournages plus tôt cet été, mais je pense qu’ils attendaient un peu de voir comment ça se passerait avec la reprise de nos productions locales », avance Chanelle Routhier, Commissaire nationale au Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ).  

« Le fait que ça se soit bien passé cet été sur les plateaux de tournage québécois a été un élément très rassurant pour eux. On leur a expliqué comment les producteurs québécois avaient géré leurs équipes et les règles de distanciation physique sur leurs plateaux. Ils ont vu que c’était possible de reprendre les tournages de façon efficace et sécuritaire au Québec. » 

Emmerich de retour

Ironiquement, c’est un film de Noël – Christmas Ever After – qui a brisé la glace cette semaine dans les Cantons-de-l’Est. Ce téléfilm produit pour la chaîne américaine Lifetime est en tournage depuis quelques jours à Lac-Brome.

Parmi les autres productions américaines qui débarqueront à Montréal au cours des prochaines semaines, on retrouve la nouvelle version de la comédie culte Maman j’ai raté l’avion (Home Alone) dont le tournage avait été suspendu au début du confinement, à la mi-mars. Une grande partie du film a déjà été tournée chez nous l’hiver dernier, mais la production se réinstallera dans les Studios Mels à compter du 21 septembre pour compléter le tournage.

Le jeune acteur britannique Archie Yates tient la vedette de la nouvelle mouture de la comédie Maman j’ai raté l’avion.
Photo AFP
Le jeune acteur britannique Archie Yates tient la vedette de la nouvelle mouture de la comédie Maman j’ai raté l’avion.

Le cinéaste Roland Emmerich (Le jour de l’indépendance, 2012), qui a déjà tourné quatre de ses films précédents au Québec, entreprendra quant à lui en octobre le tournage de son thriller de science-fiction Moonfall, une production de 150 M$ qui mettra en vedette Halle Berry, Patrick Wilson et Josh Gad. Selon le BCTQ, les tournages étrangers au Québec ont rapporté 360 millions de dollars en retombées économiques en 2019. Même si d’autres productions étrangères pourraient s’ajouter au calendrier de tournages plus tard cet automne, les retombées seront forcément moins importantes en 2020 en raison de la pandémie.  

Patrick Wilson sera aussi de la distribution de Moonfall.
Photo d’archives, Wenn
Patrick Wilson sera aussi de la distribution de Moonfall.

« Heureusement, on a eu un gros début d’année de janvier à mars qui nous a permis de bien nous positionner pour 2020, souligne Chanelle Routhier. Mais c’est sûr qu’avec la longue interruption provoquée par la COVID-19, on ne peut pas s’attendre à des retombées aussi élevées que les années précédentes. » 

RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DES TOURNAGES ÉTRANGERS AU QUÉBEC

  • 2019 : 360 M$
  • 2018 : 378 M$
  • 2017 : 383 M$
  • 2016 : 298 M$
  • 2015 : 313 M$

Source : BCTQ