/news/health
Navigation

Des chercheurs finlandais croient avoir trouvé un remède à la gueule de bois

Bloc situation maladie malade mal de tête
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Finis, les maux de tête et la nausée qui frappent immanquablement après une soirée trop arrosée? Des chercheurs finlandais croient à tout le moins avoir trouvé un moyen de réduire les contrecoups qui accompagnent la surconsommation d'alcool. 

Selon une étude publiée mardi dans le journal «Alcohol and Alcoholism», la consommation de suppléments contenant de la cystéine – un acide aminé produit naturellement par le corps humain – pourrait permettre d'amoindrir les symptômes de la gueule de bois.

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs des universités d'Helsinki et de l'Est de la Finlande ont, tout simplement, demandé à 19 volontaires de boire beaucoup d'alcool. Plus précisément, les cobayes, tous des hommes, ont dû ingérer 1,5 g d'alcool par kilogramme de masse corporelle, sur une durée de trois heures, ce qui représente entre huit et neuf consommations «normales», comme un verre de vin ou une bière à 4,5%, pour un homme de 75 kg (165 lb).

Par la suite, les fêtards d'un soir au nom de la science ont reçu un comprimé contenant une dose de cystéine ou un placebo.

Le lendemain matin, ils ont été invités à décrire leurs symptômes. Or, ceux qui avaient reçu une dose de 1200 mg de cystéine n'éprouvaient pas ou peu de nausée ou de maux de tête.

De plus, les participants ayant reçu une dose de 600 mg ou plus ont vu leur niveau de stress et d'anxiété diminuer, ont noté les chercheurs.

Or, bien que la cystéine semble prometteuse, d'autres recherches seront nécessaires avant d'élever cet acide aminé au rang de remède miracle contre la gueule de bois, notamment en raison de la petitesse de l'échantillon. Les chercheurs ont d'ailleurs précisé aux médias locaux que certains participants ne sont pas parvenus à boire tout l'alcool prévu, tandis que la résistance des uns et des autres à l'égard des effets de l'alcool variaient.

«Ça va probablement aider certaines personnes et d'autres un peu moins. Cela dit, on ne s'attend pas à ce que tout le monde commence à boire beaucoup, fête jusqu'à 4 h du matin et se lève frais comme une rose», s'est amusé Markus Metsälä, professeur au département de chimie de l'université d'Helsinki, selon des propos relayés par le média «Iltalehti».

Le chercheur croit malgré tout que la cystéine pourrait avoir des effets bénéfiques, comme une réduction de l'absentéisme au travail. «D'un autre côté, ça pourrait poser un risque qu'une personne boive encore plus, faute de craindre la gueule de bois», a avancé M. Metsälä, toujours en entrevue avec «Iltalehti».