/news/health
Navigation

Les futurs préposés finalement payés

Un soulagement pour certains qui avaient dû emprunter de l’argent à leurs proches pour payer les factures

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs futurs préposés aux bénéficiaires qui dénonçaient des retards de paiement dans leur bourse promise par le gouvernement ont finalement été payés.

« Grâce à [ce paiement], j’ai été capable de rembourser les personnes à qui j’avais emprunté de l’argent, la situation se replace un peu », explique un étudiant du nouveau programme accéléré Soutien aux soins d’assistance en établissement de santé qui suit sa formation sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Quatre étudiants de cet établissement de santé avaient confié au Journal la semaine dernière avoir énormément de difficultés à obtenir les versements de leur bourse.

Le premier virement de 3070 $ avait accusé deux semaines de retard. Et le deuxième avait été repoussé au 27 août, soit un mois et demi après le premier versement.

À cause de ces retards, plusieurs ont été obligés d’emprunter de l’argent à leurs proches pour payer leur loyer et subvenir à leurs besoins.

Premier ministre choqué

La nouvelle a fait réagir le premier ministre du Québec, François Legault, vendredi dernier, lors d’une conférence de presse. Celui-ci s’est dit « choqué » et a promis que cette situation « totalement inacceptable » serait corrigée rapidement. 

Samedi, le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal a envoyé un courriel aux étudiants pour s’excuser et informer qu’un virement sera fait prochainement.

« Ç’a bougé rapidement, j’ai reçu mon argent lundi après-midi. C’est vraiment un gros soulagement », laisse tomber une étudiante.

En parallèle, un étudiant du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal indiquait au Journal qu’il n’avait pas été payé depuis le début de sa formation, le 17 juin. Mercredi, il a été impossible de savoir si l’employé avait reçu sa bourse.