/entertainment/movies
Navigation

Les Rose: un regard inédit sur la crise d’Octobre

Un film réalisé par le fils de Paul Rose prend l’affiche demain

Les Rose
Photo courtoisie, ONF Paul Rose dans le documentaire Les Rose.

Coup d'oeil sur cet article

En se penchant sur l’histoire de sa famille et de son père, le felquiste Paul Rose, le réalisateur Félix Rose signe avec Les Rose un documentaire fascinant qui offre un regard intime et inédit sur la crise d’Octobre.

Avec la quantité de films et de documentaires qui ont déjà été réalisés sur les événements de la crise d’Octobre, on aurait pu croire que les cinéastes québécois avaient déjà fait le tour de la question. Or, c’est en abordant le sujet avec un angle personnel que Félix Rose a réussi à apporter un nouvel éclairage à ces événements historiques auxquels sa famille a été intimement liée. 

  • ÉCOUTEZ Félix Rose à QUB radio:

Félix Rose n’avait que six ans quand il a appris que son père, Paul Rose, avait été impliqué dans l’enlèvement et l’assassinat du ministre Pierre Laporte, en octobre 1970. Son documentaire Les Rose, qui prend l’affiche vendredi, se veut en quelque sorte une quête personnelle dans laquelle il tente de comprendre pourquoi son père et son oncle (Jacques Rose) se sont lancés dans cette prise d’otage qui a mal tourné. 

S’appuyant sur une impressionnante sélection d’images d’archives, Félix Rose est allé à la rencontre de plusieurs membres de sa famille, dont sa mère, Andrée, et son oncle, Jacques. Le cinéaste a aussi interviewé des militants indépendantistes qui ont côtoyé son père à l’époque, dont Lise Balcer et Jacques Lanctôt. 

Une histoire de famille

Le film de deux heures couvre l’ensemble de la vie de Paul Rose, de sa jeunesse dans un quartier ouvrier de Ville Jacques-Cartier, à sa mort, en 2013, des suites d’un accident vasculaire cérébral. Mais les segments les plus fascinants et pertinents sont certainement ceux qui s’attardent à la genèse de la crise d’Octobre et aux événements qui ont suivi (arrestation des membres de la cellule Chénier, procès de Paul Rose, ses années en prison, etc.). 

Préconisant une approche tendre et délicate, Félix Rose parvient à bien cerner et expliquer la démarche de son père et son oncle, sans pour autant banaliser ou excuser leurs gestes. 

Plus qu’un simple documentaire historique, Les Rose touche la corde sensible à plusieurs reprises, grâce notamment à des extraits inédits de petits films familiaux qui montrent les Rose dans des moments de bonheur, mais aussi à des témoignages sonores que Paul Rose a enregistrés clandestinement du fond de sa cellule. Difficile de ne pas s’attacher aux membres de cette famille qui ressemble, malgré tout, à plusieurs autres familles québécoises. Les Rose, dans le fond, c’est la petite histoire qui raconte aussi la grande. 

Les Rose ★★★1⁄2  

  • Un documentaire écrit et réalisé par Félix Rose 
  • À l’affiche vendredi