/finance
Navigation

Port de Montréal: le ministre Boulet hausse le ton

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre du Travail, Jean Boulet, hausse le ton dans le dossier du conflit de travail au Port de Montréal.

• À lire aussi — Port de Montréal: Québec fait confiance à Ottawa

 Dans un tweet publié ce matin, le ministre demande une intervention rapide d’Ottawa.

«Le fédéral, écrit-il, doit immédiatement agir afin de régler le conflit au Port de Montréal. Le temps file et les répercussions économiques sont déjà importantes pour les entreprises et les travailleurs du Québec. Ottawa doit assumer un leadership complet!»

Il s’agit d’un durcissement de ton par rapport à la position exprimée par le ministre hier. En entrevue à TVA, ce dernier s’était montré satisfait de l’approche d’Ottawa, qui ne considère toujours pas d’imposer le retour au travail par l’adoption d’une loi spéciale.

«Notre but, c’est de ne pas dicter à Ottawa la façon de gérer ce dossier-là, mais de bien faire réaliser que c’est extrêmement important», a expliqué mardi Jean Boulet, content de la déclaration de Mme Tassi publiée la veille.

Simon Clark/Agence QMI

Ottawa n’intervient pas

Mme Tassi avait alors insisté sur l’importance de régler rapidement cette grève, qui perdure depuis plus d’une semaine maintenant. 

Elle a fait ces commentaires à la suite d’une sortie commune des ministres du Travail et du Développement économique du Québec et de l’Ontario au début de la semaine, qui l’appelait à agir.

En entrevue à TVA Nouvelles, le ministre québécois du Travail a réitéré l’importance qu’a le Port de Montréal, non seulement pour l’économie du Québec, mais pour celle de tout le nord-est de l’Amérique du Nord.

Il a rappelé que 110 millions de consommateurs étaient servis par des biens qui passaient par ce port, que 19 000 emplois directs et indirects en dépendaient et que 90% des biens de consommation au Québec y transitaient.

Joël Lemay / Agence QMI

Valérie Plante demande au fédéral d'intervenir

Pour sa part, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a réagi sur Twitter: «Je me suis entretenue avec [le ministre des Transports] Marc Garneau ce midi concernant la situation au [port de Montréal] qui me préoccupe énormément. Les activités du port sont nécessaires à la vitalité de la métropole d’autant plus que la crise sanitaire a déjà fragilisé notre chaîne logistique. J’ai demandé que le gouvernement fédéral s’implique davantage dans une solution négociée. Il est temps que les partis impliqués fassent un effort supplémentaire pour régler la situation», a-t-elle écrit.

- Avec l'Agence QMI