/entertainment/movies
Navigation

Un Québécois sur la trace d’Evil Dead

Steve Villeneuve signe un documentaire sur les fans de la saga

Hail to the Deadites
Photo courtoisie Steve Villeneuve dévoilera son tout nouveau projet en ligne dès demain.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir passé sept années plongé dans l’univers de la série d’épouvante Evil Dead, le cinéaste québécois Steve Villeneuve est fin prêt à dévoiler son tout dernier projet, Hail to the Deadites. Et ce n’est pas la pandémie qui allait l’en empêcher. 

• À lire aussi: [CRITIQUE] Hail to the Deadites: un cadeau pour les amateurs

En entretien au Journal, Steve Villeneuve ne cherche pas à cacher sa déception de ne pas pouvoir vivre l’expérience « complète » de Fantasia. Car, pandémie oblige, l’édition 2020 du festival montréalais se déroulera entièrement de manière virtuelle, et non en salle comme à l’accoutumée. 

« C’est très difficile », laisse-t-il tomber. 

« Et ce n’est pas simplement pour la projection de Hail to the Deadites. Fantasia, c’est aussi une occasion de passer du temps avec des gens passionnés, de faire plein de rencontres. Mais on n’y peut rien, alors on fait avec. Et on se dit qu’on va se rattraper la prochaine fois », ajoute-t-il. 

N’empêche, la fébrilité prend rapidement le dessus sur la déception lorsque la conversation entre dans le vif du sujet. Car de dire qu’Evil Dead passionne Steve Villeneuve tiendrait probablement de l’euphémisme. 

Série culte

Un des extraits du documentaire portant sur le classique d’horreur.
Photo courtoisie
Un des extraits du documentaire portant sur le classique d’horreur.

La série se passe d’ailleurs d’introduction depuis belle lurette chez les amateurs de frissons et de sensations fortes. 

Si l’intrigue vous est étrangère, vous reconnaissez à tout le moins l’image de son héros, Ash Williams, armé d’une tronçonneuse, d’un fusil de chasse, et d’un indélogeable sourire aux lèvres. Au cours des quatre dernières décennies, ce personnage est devenu une icône de l’horreur au même titre que les plus célèbres croque-mitaines du septième art. 

« Sa popularité est en quelque sorte due au fait qu’il est un héros et non un vilain. Dans le monde de l’horreur, les personnages les plus célèbres sont toujours les tueurs. Mais Ash, c’est une personne normale, qui devient un héros par la force des choses. Les gens s’identifient à lui », avance Steve Villeneuve. 

Le cinéaste s’est ainsi donné comme mission de laisser la parole à ses fans avec Hail to the Deadites

En cours de route, une série d’entrevues avec les principaux acteurs et artisans de la série Evil Dead — incluant l’interprète de Ash Williams, l’acteur Bruce Campbell — est venue étoffer davantage le documentaire. 


♦ Hail to the Deadites sera disponible en ligne dès demain, pour toute la durée du festival Fantasia.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.