/misc
Navigation

Escapade gourmande à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les vacances au Québec ont permis à de nombreux vacanciers de découvrir de bien belles régions, des coins de pays chaleureux et des paysages beaux à couper le souffle. Parmi ceux-ci, il y a des incontournables à découvrir ou redécouvrir comme la belle région de Québec et c’est vrai que c’est toujours un bonheur d’aller passer quelques jours dans la capitale nationale.  

Évidemment, Québec, c’est l’histoire, le fleuve, les maisons de pierres, la basse et la haute ville, son château digne de contes de fées, ses rues animées, sa vivacité créatrice, l’accueil toujours adorable, malgré l’imposition de mesures sanitaires qui n’empêchent pas d’imaginer le visage heureux de ceux qui nous reçoivent si chaleureusement. 

Je vous propose de prolonger le bonheur de l’été avec un petit parcours dans une ville et une région toujours magique. 

Vendredi :       

Arrivée au Château Frontenac en après-midi, consignes rassurantes des préposés à l’accueil du Fairmont. On est pris en charge et c’est parfait. Distanciation, prudence et principe de précaution sont mis en évidence, ça part bien. 

La COVID-19 a son lot d’inconvénients, mais a aussi permis de stimuler l’imagination de ceux qui ne s’endorment pas sur leurs lauriers. Une foule de forfaits et d’activités sont proposés au Château Frontenac, si bien que les clients sont au rendez-vous et bien heureux d’y être. 

Tarif des résidents québécois. 

Au Fairmont Château Frontenac, tous les Québécois et les Québécoises bénéficient d'un rabais avantageux de 30 % sur le prix des chambres. Cette offre est en vigueur toute l'année, sous réserve de disponibilité et effectivement, on en profite. 

Coté activités, la direction a mis le paquet, impossible de ne pas trouver une activité à son goût : Initiation à la Mixologie (Cocktails), cour de cuisine, atelier et dégustation de vins (4 verres), séance de Yoga, chasse au trésor, visite guidée du château avec un guide en uniforme d’époque, visite de la Citadelle de Québec, exposition gratuite, dans une galerie du Château, d’œuvres de Picasso, Riopelle, Dali et beaucoup d’autres. 

Mais ce qui marquera l’année 2020 pour les clients qui souhaitent vivre l’expérience ultime, c’est le tout inclus. Oui oui, vous avez bien compris. Le Château Frontenac en formule tout inclus de luxe, offrant un accès dans tous les restaurants gastronomiques qui font la renommée de l’hôtel, soit le Dufferin, le Champlain ainsi que le Bistro Le Sam, en plus du service à l'étage et des paniers à pique-nique. Une table dans la verrière du Bistro Le Sam, offrant la plus belle vue sur le fleuve, leur sera même réservée afin de vivre une expérience savoureuse pour les yeux comme pour les papilles. 

Pour débuter le séjour, je vous propose d’aller prendre l’apéro au bar du Château, le 1608. Les cocktails y sont exceptionnels. Ne faites pas l’impasse. Vous y trouverez également tout ce qu’il faut pour combler la petite fringale causée par le voyage. Attention, toutefois, de vous garder de la place pour votre souper au Champlain 

En effet, il faut aussi, et surtout, que je vous parle de l’expérience du Menu.

 L'histoire de pêche du chef Stéphane Modat, homme passionné, talentueux qui a conçu un menu qui fera date dans l’univers de la gastronomie Québécoise puisqu’il va au bout du concept fusion et harmonie totale avec la nature de chez nous. 

Originaire de France, ce québécois de cœur et d’adoption est un extraordinaire ambassadeur pour les produits d’ici. 

Il y met toute sa fougue, sa passion et sa créativité, en misant sur un principe fondamental, le respect du produit québécois. Il souhaite aussi mettre en valeur les découvertes culinaires et les rencontres humaines qui l’ont beaucoup marqué sur la Côte-Nord, afin de les transmettre aux gourmets du restaurant Champlain. 

Tout a été pensé dans le moindre détail, jusqu'à l’utilisation en totalité du produit, respect de la nature et du produit oblige, merci chef ! 

Le menu : 

On commence avec un cromesquis de gibier, joli, puissant et savoureux. 

Puis, 

Truite mouchetée de New Richmond, compote de tomate au gingembre, mayonnaise au hareng fumé et peau croustillante. 

C’est beau dans l’assiette et ça goûte le ciel du Québec par beau temps, en bouche. 

La délicatesse de la chair, la précision millimétrée de la cuisson, l’harmonie entre le moelleux de la chair avec le croquant de la peau, tout est parfait dans ce plat, tout. 

Esturgeon fumé de Jamie (c’est le nom du pêcheur et producteur de caviar) relish de chanterelles et chicharron de peau d’esturgeon. 

Encore une fois, le chef Modat maitrise les textures à la perfection. La finesse de la chair de l’esturgeon est incroyable. Le fumé, délicat, ajoute au bonheur de cette dégustation, rehaussé par les chanterelles, c’est tellement harmonieux. 

Pause, 

Une hôtesse vient vous chercher et vous accompagne à la cave des Caviars afin de vous faire découvrir et déguster les délicates perles salines d’Esturgeon du Québec, accompagnées par une petite dégustation d’un gin d’ici, Le St-Laurent. 

Retour à table, 

Turbot du Groeland frit, huitlacoche en crème. 

Turbot à la chair délicate, agrémenté tout simplement d’une crème de maïs à la couleur de cacao, fermentation naturelle provoquée par un champignon. 

Flétan pêché par William, crème d’ail aux noix du Québec et marinade d’oignons doux. 

Le flétan fond littéralement en bouche. La chair est blanche, nacrée, bonheur. Un très grand plat. 

Framboises, chocolat noir et thé du Labrador. 

Jusqu’au bout, le chef vous fait voyager avec des saveurs franches et délicates en même temps et vous capture dans son filet de pêcheur de bonheur gourmand. 

Les vins proposés en harmonie avec le repas sont dignes de mention. Le prix demandé (99$) en vaut vraiment la peine. Rarement, je n’ai eu cette qualité, d’un service à l’autre, pour des vins accompagnant un repas gastronomique. Du haut niveau, là aussi. 

Pour ceux qui préfèrent la viande, le chef propose aussi un menu Histoire de chasse qui comblera les amoureux de bonne chère. 

Samedi :      

Direction l’Île D’Orléans, ses paysages charmeurs, son calme apparent... puisque la foule des grands jours est bien présente, mais on comprend vite pourquoi tant de personnes se pressent sur cette douce île magnifique avec sa vue exceptionnelle sur le fleuve. 

Que vous optiez pour des arrêts dans les vignobles, les microbrasseries, les attractions agrotouristiques abondantes, je vous suggère d’arrêter manger 

Au Casse-croûte Chez Mag, pour goûter, entre autres, leur célèbre Guédille de homard ou leur poutine de homard avec la sauce homardine maison. 

Le lieu est charmant, l’équipe formidable, et si le temps n’est pas de la partie, vous pourrez manger sous le tipi. C’est parfait. Petit conseil, arrivez dès l’ouverture puisque ce lieu ludique et incroyablement sympathique attire la foule, tant locale que touristique. 

Puis, direction Cassis Monna & filles, pour faire provision de bons produits maison, mais aussi pour manger une délicate crème glacée molle, vanille-cassis. 

Retour à Québec pour déambuler dans les rues de la belle ville, sur la Saint Jean, comme on dit ici, faire les boutiques, acheter souvenirs et cadeaux en tout genre. 

Puis, on descend dans la basse ville, à pied, très agréable par beau temps, ou par le funiculaire, direction de la Grande Tablée du Vieux-Port. Une initiative de Richard Samson, grand acteur de la scène culturelle, avec la complicité de la ville de Québec, ont mis sur pied cette si belle idée. Le succès est retentissant et en action jusqu’au 27 septembre 2020. 

Une douzaine de restaurateurs participent et utilisent l’espace urbain, les rues, les places, tel un village européen. https://www.quebec-cite.com/fr/evenements/la-grande-tablee-du-vieux-port-de-quebec

Il faut le voir pour le croire, un immense restaurant à ciel ouvert, une ambiance de vacances incroyables, évasion assurée, qualité bien présente aussi, mon Dieu que c’est beau à voir et rassurant pour l’avenir. 

En espérant que cette initiative sera reconduite pour les prochaines années, allez voir ça, ça vaut le détour. 

Puisque l’occasion était trop belle pour manger dans le secteur, j’ai découvert le restaurant Louise Taverne & Bar à vins.  

Premièrement, le restaurant est joli, très joli, au point d’avoir gagné un grand prix design en 2018. 

Pierres, bois, cuir, métal brossé... L’Architect a bien fait son travail, respect de l’histoire et modernité, bravo! 

Pourquoi Louise? C’est le nom de la 4ème fille de la reine Victoria me dit l’un des copropriétaires, également propriétaire d’une agence d’importation de vin. Louise était une rebelle, ce qui sied bien aux partenaires de cette belle aventure gastronomique cuisine-vins du vieux port de Québec. 

Elle quitta l’Angleterre pour le Canada et tomba amoureuse de la ville de Québec et de la culture québécoise. 

Chez Louise, il y a un menu et une ardoise qui change perpétuellement. 

C’est bon, même très bon, le tout est incroyablement chaleureux, vivant, le bonheur est dans la place et il est contagieux. 

La qualité des matières premières pour chaque réalisation est impeccable. Le chef Nikolas Couture avec ses adjoints, Meriem(Mimi) et Guillaume Cyr, ainsi que toute l’équipe de cuisine sont d’excellents techniciens. Lors de votre visite, lorsque vous verrez artichaut sur le menu, sautez dessus. Accompagné de sa purée de pois chiche d’une grande finesse, comme entrée en matière, on ne peut faire mieux. 

La fraicheur continue avec cette soupe froide de pois verts et menthe, agrémentée de veau braisé et thon frais, comme un vitello. Divin. 

Puis, 

La Pieuvre d’une grande délicatesse, cuisson parfaite. 

Ris de veau, filet de veau, os à moelle, foie gras de canard, le tout servi sur une grande planche... Un délice parfait pour partager. 

Dessert au chocolat délicat. Vins d’importation privée, là aussi, allez-y les yeux fermés, ce qu’ils vous suggéreront sont de très bons flacons. 

Si vous êtes un petit groupe, essayez d’avoir la table du chef, cela vous permettra d’observer les cuisiniers en action et de voir leur passion. Bref, un gros coup de cœur pour cette Louise. Bien hâte d’y retourner pour manger l’incroyable Fish and Chip, rarement vu quelque chose d’aussi bien fait. Bravo à toute l’équipe. 

Dimanche :      

Le grand marché de Québec 

La nouvelle destination gourmande à Québec, le Grand Marché offre à ses visiteurs un contact privilégié avec plus d’une centaine de producteurs et transformateurs de la région. Produits exceptionnels, diversité des activités proposées au grand public. Situé au cœur de la ville, c’est une destination incontournable pour profiter pleinement des saveurs d’ici. N’oubliez pas, achetez local en cette période d’insécurité, commerciale aussi, il faut encourager nos producteurs et artisans. Ils en sont d’ailleurs tellement reconnaissants. 

L’exposition Imagine Van Gogh

Après Montréal, c’est au tour de Québec de recevoir cette belle exposition immersive que j’ai eu la chance de voir aux Baux de Provence. 

Accompagnées par la musique de grands compositeurs (Saint-Saëns, Mozart, Bach, Delibes ou Satie), les images vont vous émouvoir. Poésie virtuelle à découvrir avec cette originale exposition. 

Aussi, 

Pour ceux qui souhaiteraient faire des emplettes gourmandes au Grand Marché de Québec afin de cuisiner lors de leur visite à Québec, il est possible de louer un appartement de grand standing avec Les Immeubles Charlevoix Courtier. Ce service de location touristique et corporative quatre étoiles propose un vaste choix de chalets, maisons de campagne, villas de luxe et condos situés dans des environnements exceptionnels et à proximité des attraits touristiques. Pour en avoir visité quelques-uns, c’est spectaculaire et incroyablement bien aménagé. Les prix pour ces appartements sont raisonnables et peuvent aussi être plus onéreux, si vous choisissez un appartement de grand prestige. https://www.imcha.com/ 

Voilà, 

Retour à Montréal les yeux et le cœur en fête, prêt à revenir à Québec pour d’autres découvertes. 

Thierry