/weekend
Navigation

Stephan Moccio: le Canadien derrière les succès de Céline et Miley

Stephan Moccio
Photo courtoisie, Universal Music Stephan Moccio a écrit pour de nombreux artistes, dont Avril Lavigne, Dua Lipa, Ellie Goulding, Seal, Josh Groban et John Legend.

Coup d'oeil sur cet article

Artiste derrière les succès de Céline Dion (A New Day Has Come, Courage), Miley Cyrus (Wrecking Ball) et The Weeknd (Earned It), le Torontois Stephan Moccio habite à Los Angeles depuis 2013. La pandémie et les frasques régulières de Donald Trump le font toutefois hésiter sur son avenir au pays de l’oncle Sam. Le Journal s’est entretenu avec le musicien en marge de la sortie de son album solo, Tales of Solace. 

Stephan Moccio
Photo courtoisie

Il est impossible de ne pas aborder la situation de la COVID-19 avec Stephan Moccio en ce moment. Le musicien se trouve en Californie, l’État américain actuellement le plus touché par le virus. 

« C’est drôle d’être un Canadien et de vivre dans ce pays-ci, déclare-t-il en français. Je suis ici pour la musique. Mais les États-Unis ne sont pas unis présentement. Ce n’est pas le fun. C’est presque épeurant de voir ce qui peut se passer si Trump revient au pouvoir en novembre. »

C’est en 2013 que le compositeur a décidé de déménager aux États-Unis avec sa petite famille. Cette année-là, il venait de connaître un grand succès avec la pièce Wrecking Ball, interprétée par Miley Cyrus, qu’il avait coécrite avec Sacha Skarbek et Maureen Mozella McDonald.

« On avait écrit la pièce en deux ou trois heures, se souvient-il. À la fin de la journée, on savait qu’on avait écrit quelque chose de spécial. Mais je ne pensais pas qu’elle serait l’une des chansons les plus populaires de 2013. »

Sept ans plus tard, Stephan Moccio habite toujours à Los Angeles. Mais il admet ne plus savoir combien de temps il restera encore là-bas.

« Je pense au moins cinq fois par heure à revenir au Canada, dit-il. J’ai déménagé à Los Angeles parce qu’il y a des choses exceptionnelles qui se passent ici côté musique. Mais avec le web et les réseaux sociaux, nous n’avons plus besoin d’être absolument à Los Angeles. [...] La seule chose qui me garde ici, c’est le fait qu’on peut encore faire beaucoup de musique d’orchestre. C’est aussi le centre de la musique de film. Sinon, rien ne me garde ici. Je suis encore un fier Canadien. »

Vers la simplicité

Reconnu pour avoir créé des chansons pop avec de grands arrangements dans le passé, Stephan Moccio a voulu revenir vers la simplicité, l’an dernier.

Le musicien s’est installé derrière son piano et il a composé des morceaux, simplement. « C’est devenu très thérapeutique, dit-il. Je suis revenu à la base. »

L’exercice l’a tellement emballé qu’il dit avoir enregistré pas moins de 22 heures de musique au piano, ces derniers mois ! « Ce n’était pas tout beau (rires) ! Mais j’ai réduit ça à 3 h 30, puis à une heure pour l’album. »

Ainsi, il ajoute avoir déjà un autre album complet qui pourrait éventuellement paraître sur le marché. « Je voulais montrer qu’un artiste n’a pas toujours besoin d’une grosse production et d’un orchestre, dit-il. Je peux seulement avoir mes dix doigts. »

Aujourd’hui âgé de 47 ans, Stephan Moccio ne souhaite plus partir à la chasse des palmarès. « J’ai eu assez de chansons au top, dit-il. Je ne veux pas faire de la musique pour le succès, mais plutôt pour émouvoir les gens. »

Comme bien des artistes, il est dans l’incertitude quant à la reprise des concerts dans les prochains mois, en raison de la pandémie. « Ça va aller à 2021 au plus tôt, dit-il. J’ai bien hâte de retourner voyager, de faire des tournées avec ma musique. »


► Le nouvel album de Stephan Moccio, Tales of Solace, sera sur le marché le 28 août. Pour les détails : stephanmoccio.com