/finance/business
Navigation

Les débardeurs du Port de Montréal de retour au travail

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Deux semaines après le déclenchement de la grève au Port de Montréal, la majorité des débardeurs étaient heureux de retourner au travail dimanche matin.

Ceux qui passaient près du port ont pu voir les grues recommencer à déplacer les conteneurs empilés sur le quai depuis deux semaines en raison du conflit de travail entre les débardeurs et l’Association des employeurs maritimes (AEM).

«Toujours content quand on travaille. On retourne au travail et c’est une bonne chose», a lancé un employé rencontré par TVA Nouvelles à son entrée au port, dimanche matin.

«Après plusieurs semaines, ça fait du bien de rentrer au travail. Tout le monde est content de travailler. Ça fait 43 ans que je travaille ici et je n’ai jamais vécu ça. Ça n’aurait pas dû arriver et ça ne devrait plus jamais arriver, surtout pour les plus jeunes travailleurs», a renchéri un second employé qui entamait, lui aussi, son premier quart de travail en deux semaines.

La grève générale illimitée des débardeurs du Port de Montréal a commencé le 10 août dernier. Sans convention collective depuis 2018, les syndiqués n’arrivaient pas à s’entendre avec l’AEM sur les horaires de travail et le salaire en dehors des plages horaires de jour en semaine.

Les deux parties ont conclu une entente de principe le 21 août dernier prévoyant une trêve de sept mois, soit jusqu’au 20 mars 2021, et la reprise des activités dimanche à 7h.