/news/health
Navigation

Fibrose kystique Canada urge Ottawa d’autoriser un nouveau médicament prometteur

Coup d'oeil sur cet article

L’organisme Fibrose kystique Canada a «imploré» lundi le gouvernement canadien d’autoriser un nouveau médicament contre la maladie qui s’annonce bénéfique pour les malades.

L’association a demandé à Ottawa d’accélérer le processus de mise en marché des médicaments, en outrepassant les recommandations du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés, l’agence gouvernementale qui fixe les prix de vente maximums des médicaments au Canada.

Selon Fibrose kystique Canada, l’agence aurait recommandé en juillet que le prix du Trikafta soit plus bas que dans les autres pays, ce qui fait que le laboratoire Vertex, qui produit le médicament, n'a toujours pas fait sa demande mise en marché de son traitement sur le sol canadien.

Le Trikafta a déjà été homologué la Federal Drug Agency des États-Unis et de l’Agence européenne des médicaments, qui ont tous deux accéléré le processus de mise en marché.

Les études ont fourni comme conclusion que cette trithérapie pourrait soigner 90% des personnes atteintes de fibrose kystique, alors qu’une nouvelle étude publiée lundi par l’Université Dalhousie d’Halifax a évalué que 15 % des décès liés à la maladie seraient évités au Canada si le traitement était disponible dès 2021.

«Ces résultats sont remarquables. Ils viennent valider les effets de transformation que ce médicament aurait au Canada et soulignent le fait que le temps presse, a indiqué par communiqué la Dre Anne Stephenson, autrice principale de l’étude. L’étude illustre également le fait que retarder l’accès au Trikafta entraînera des coûts importants en termes de conséquences médicales directes, de frais de soins de santé et, ultimement, de vies perdues.»

La fibrose kystique, ou mucoviscidose est une maladie génétique incurable qui touche principalement les enfants et les jeunes adultes caucasiens, dont 4370 Canadiens. Elle augmente la viscosité des mucus du corps par rétention du chlore, principalement dans les poumons, ce qui entraine des troubles respiratoires graves qui mènent au décès.

Le Trikafta agit sur les protéines qui permettent au chlore de s’échapper des cellules.