/news/coronavirus
Navigation

Des résultats de COVID-19 plus rapides pour les jeunes

Le ministre de la Santé promet des résultats en une ou deux journées maximum

Conférence Bilan de la situation actuelle au Québec
Photo Ben Pelosse Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a tenu une conférence de presse à Montréal, mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Québec assure que les élèves et leurs parents qui devront subir un test de dépistage de la COVID-19 pourront obtenir un résultat en 24 à 48 heures.

• À lire aussi: Québec renonce à une application COVID, pour le moment

• À lire aussi: Transmission de la COVID-19: le ministre Dubé veut éviter un «feu de forêt»

« Ce n’est pas pareil dans toutes les régions et c’est notre défi en ce moment », a reconnu le ministre de la Santé, Christian Dubé. 

Son gouvernement s’affaire à corriger la situation à quelques jours de la rentrée.

La rapidité du dépistage sera essentielle afin de limiter la propagation du coronavirus dans les écoles, selon divers experts. 

Lors de l’annonce du plan de Québec pour la rentrée scolaire, il y a deux semaines, le ministre avait même exprimé son mécontentement devant la lenteur du dépistage dans des régions de la province.

Selon les directives du gouvernement, une personne présentant des symptômes de la COVID-19 doit s’isoler en attendant le résultat de son test de dépistage. Ainsi, des résultats connus promptement permettront d’alerter une école si un enfant est bel et bien atteint du coronavirus ou d’éviter que celui-ci manque plusieurs jours d’école s’il s’agit d’une fausse alerte.

En conférence de presse à Montréal mardi, Christian Dubé a assuré que la capacité du réseau de la santé à tester les personnes soupçonnées d’avoir contracté la COVID-19 serait augmentée au-delà des 18 500 tests par jour, récemment atteint.

« Avec les écoles, il va falloir monter beaucoup plus haut que ça », a-t-il dit, soulignant que des tests pourront être faits dans des cliniques mobiles, mais aussi dans des Groupes de médecine familiale (GMF).

Par texto ou courriel

Le ministère se penche aussi sur des façons de faire connaître plus rapidement les résultats, que ce soit par courriel ou par texto, par exemple. En ce moment, les résultats sont transmis par téléphone. 

M. Dubé a souligné que les équipes donnaient la priorité aux résultats positifs, mais il veut s’assurer que les résultats négatifs seront aussi transmis plus efficacement.

Des écoles seront aussi jumelées à des établissements précis du réseau de la santé, comme un CLSC, un GMF ou une clinique mobile de dépistage, pour créer des « corridors de services » aux élèves.

Et les frères et sœurs ?

Des questions restent cependant sans réponse pour les parents, notamment la marche à suivre pour les frères et sœurs, dans d’autres classes, si un enfant a des symptômes. Le ministre a cependant promis qu’un guide serait bientôt disponible.

« On va surveiller de très près ce qui se passe [...] On n’a pas l’intention de laisser flamber [la COVID-19] dans les écoles », a assuré le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.

« Il n’y a pas de recette parfaite », a-t-il poursuivi, répétant que le plan pour la rentrée a trouvé un équilibre entre le risque pour les élèves de contracter le virus et assurer leur développement scolaire.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres