/news/education
Navigation

Des élèves d'une école secondaire à la maison une journée sur deux

Coup d'oeil sur cet article

SEPT-ÎLES – Les élèves fréquentant l’école secondaire Manikoutai, à Sept-Îles, devront demeurer à la maison une journée sur deux, pandémie oblige.

• À lire aussi: École secondaire du Rocher: prudence et fébrilité à l'approche de la rentrée

• À lire aussi: Rentrée retardée dans plusieurs écoles de la région de Québec

Lorsqu'ils seront à la maison, les élèves – qui effectueront leur rentrée jeudi – auront 5 heures de tâches à accomplir avec un soutien pédagogique à distance.

Ce choix touchant des élèves de secondaire 4 et 5 ne fait pas l’unanimité. Des parents craignent les effets négatifs de cette formule sur la motivation des jeunes.

Pour les autorités scolaires, il s’agit d’une décision difficile qui a été prise dans l’intérêt des élèves. «Il faut tout d’abord préserver le groupe-classe. Si le groupe-classe ne peut pas être fixe, il faut envisager une option en alternance pour préserver tous les critères de distanciation sociale qui sont actuellement exigés par la Santé publique», a expliqué le directeur du Centre de services scolaire du Fer, Richard Poirier.

«Le choix qu’on avait, c’était "est-ce qu’on doit restreindre les options à nos élèves, quitte à ce que certains n’aient pas les options qu’ils souhaitent avoir?"» a poursuivi M. Poirier.

Si les règles de la Santé publique changent, un retour à l’école à temps plein sera envisagé.