/portemonnaie/entrepreneurship
Navigation

Ilot 84: repousser les limites de l’événementiel en temps de pandémie

Aménagement sur la rue Saint-Denis par Ilot 84 pour la SDC du Quartier Latin.
Courtoisie | Ilot 84 | Raphaël Thibodeau Aménagement sur la rue Saint-Denis par Ilot 84 pour la SDC du Quartier Latin.

Coup d'oeil sur cet article

Dire que l’industrie événementielle a été touchée par la pandémie relève quasiment d’un euphémisme. Comment une équipe spécialisée en production événementielle a-t-elle pu tirer son épingle du jeu cet été alors que tout tombait à plat? La réponse d’Îlot 84 à cette pandémie est plutôt impressionnante.

Si vous avez pris part à une session de réseautage ou fait la fête à Aire commune et Green haüs dans les dernières années, vous connaissez sans doute Îlot 84. L’organisme montréalais a pour mission de revitaliser des espaces urbains à travers des lieux éphémères et des programmations événementielles. Bref, il rassemble.

Quand le gouvernement a décrété l’interdiction de tenir des événements de plus de 250 personnes, Marie-Pier Tessier, la directrice générale d’Îlot 84, a vite compris que son équipe était dans l’eau chaude, voire bouillante.

«On était un peu pris de court parce que notre modèle financier, notre modèle de programmation, tout ce qu’on fait dépend du contact social de plusieurs centaines de personnes ensemble [...] et on en a peut-être pour plusieurs années dans notre industrie à devoir se réinventer» , explique-t-elle en entretien téléphonique.

De gauche à droit: Emilie Wake (Directrice marketing et partenariats), Vincent Paquette (Directeur RH et projets spéciaux), Marie-Pier Tessier De L’étoile (Directrice générale), Philippe Pelletier (Directeur programmation & relations publiques), Philippe Richard (Directeur commercialisation) et Laurent Lussier (Directeur production et opération)
Courtoisie | Loïc Romer
De gauche à droit: Emilie Wake (Directrice marketing et partenariats), Vincent Paquette (Directeur RH et projets spéciaux), Marie-Pier Tessier De L’étoile (Directrice générale), Philippe Pelletier (Directeur programmation & relations publiques), Philippe Richard (Directeur commercialisation) et Laurent Lussier (Directeur production et opération)

Virage à 180 degrés 

Alors qu’elle-même voyait des membres de son entourage professionnel quitter l’événementiel pour s’orienter vers l’horticulture ou la construction, Marie-Pier Tessier a cherché à miser sur le savoir-faire de son équipe dans la conception et l’aménagement d’infrastructures plutôt que de lieux de rassemblements. Le déclic s’est fait en transformant un projet de place publique en projet de mobilité à vélo qu’Îlot 84 devait accomplir avec la société de développement commercial (SDC) Destination centre-ville.

«On se retrouvait avec un entrepôt plein de stock et de bois qu’on utilise habituellement à nos espaces, qui allaient ne servir à rien et accumuler la poussière donc, on s’est lancé dans une opération d’aller cogner aux portes des SDC, avec le matériel et l’expertise qu’on avait et en réponse aux enjeux qu’ils avaient cet été, de maintenir une certaine vitalité économique et de maintenir des avenues commerciales attrayantes», raconte la directrice.

Trois stations à vélo au centre-ville, des espaces détente et pétanque sur l’avenue Mont-Royal, des modules pour encadrer les terrasses du Quartier Latin: l’organisme a donné une touche de vitalité à plusieurs quartiers et se dit même prêt à exporter son talent en dehors de Montréal.

«On réalise que l’expertise qu’on a développée avec Aire commune par exemple est super compatible avec les besoins des SDC et on se passionne pour la vie dehors en ville, que ce soit dans un stationnement qui n’est plus utilisé ou une avenue qui soit piétonne», affirme Marie-Pier Tessier.

Aménagement sur l’avenue Mont-Royal par Ilot 84 pour la SDC de l’Avenue.
Courtoisie | Ilot 84 | Raphaël Thibodeau
Aménagement sur l’avenue Mont-Royal par Ilot 84 pour la SDC de l’Avenue.

Une collection d’objets pour le télétravail 

Les habitués d’Aire commune savent que cet espace avait aussi été conçu dans une volonté de faire travailler les gens dehors, en coworking. Îlot 84 a ainsi eu l’idée de transposer cette mission à la maison et sur les balcons de nombreux télétravailleurs, en lançant une collection d’objets pour le bureau faits à Montréal.

Tablette pour le balcon rabattable, support à téléphone ou tablette, support à ordinateur pour le salon ou la chambre à coucher: les items s’adressent à des personnes qui travaillent de la maison dans un espace parfois restreint et qui cherchent une petite touche de confort supplémentaire.

Le support à téléphone et la tablette de travail pour le balcon rabattable de la collection «Amour d'été» par Ilot 84.
Courtoisie | Ilot 84 | Jonathan Duval
Le support à téléphone et la tablette de travail pour le balcon rabattable de la collection «Amour d'été» par Ilot 84.

Un problème difficile à résoudre 

Si l’expression «se réinventer» est faible pour décrire les efforts déployés par l’équipe tout au long de l’été pour se maintenir occupée, Marie-Pier Tessier admet se retrouver devant un problème difficile à résoudre pour les mois à venir. Bien que les rassemblements de 250 personnes et moins soient désormais acceptés, ceux-ci demeurent, selon la directrice, difficilement réalisables.

«Un grand événement ou un festival, ça a plus de 250 personnes et c’est difficile de maintenir le deux mètres. Je pense que pour certains types d’événements, c’est possible de s’adapter à cette réalité-là, mais il faut complètement repenser le financement et donc le modèle d’affaires.» 

Difficile de rentrer dans son argent quand un événement devant accueillir des milliers de personnes en reçoit au mieux 250. Beaucoup de calculs sont à refaire, mais il n’est pas garanti que les organisateurs puissent en assurer leur rentabilité.

Malgré le «brouillard» dans lequel Marie-Pier dit naviguer avec son équipe, elle tente déjà de planifier l’été 2021 à la recherche de projets, tous plus inventifs les uns que les autres et comportant des plans A-B-C-D. 

Stations à vélo 2.0 sur la rue Sainte-Catherine au centre-ville de Montréal par Ilot 84 pour la SDC Destination Centre-Ville.
Courtoisie | Ilot 84 | Machine - Design Appliqué
Stations à vélo 2.0 sur la rue Sainte-Catherine au centre-ville de Montréal par Ilot 84 pour la SDC Destination Centre-Ville.

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux