/opinion/columnists
Navigation

Le trumpisme est contagieux

Coup d'oeil sur cet article

Primeur : le trumpisme ronge les neurones et il est contagieux. Au Canada et au Québec, on s’en pensait pourtant immunisés. Erreur.

Le trumpisme version canadienne n’est bien sûr qu’une version diluée de l’original. Tout au moins, elle ne se nourrit pas ici à la mamelle empoisonnée du suprémacisme blanc américain.

Fort heureusement, sa propagation au Canada se limite aussi à quelques pochetées de bruyants illuminés, dont le mouvement antimasque. De cela, on peut certes se consoler.

Scheer, le trumpien

On y retrouve néanmoins certains des principaux symptômes du trumpisme, dont le complotisme et la phobie d’une « gauche radicale » qu’ils croient toute-puissante. Et ce, jusque dans les universités, les médias (ces méchants « ennemis du peuple »), et partout dans les coulisses du pouvoir.

Or, ne voilà-t-il pas que dimanche soir, en faisant ses adieux, l’ex-chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, confirma qu’il était lui-même atteint de trumpisme terminal. Eh oui ! Au pays des licornes.

Dans un discours hallucinant, il a comparé « LA » gauche d’aujourd’hui à l’ex-bloc soviétique et à Cuba. Il a déliré sur le défunt mur de Berlin, les files d’attente pour acheter du pain du temps de l’ancienne Allemagne de l’Est communiste, etc.

Délire

Il s’en est pris aux intellectuels, aux « professeurs » et aux médias traditionnels – tous, selon lui, de la gauche radicale. Ouf. N’en jetez plus. La cour est archi pleine.

Évidemment, on pourrait se contenter d’en rire ou d’ignorer le tout. Impossible cependant de le faire.

La première raison est qu’Andrew Scheer était chef d’un parti national majeur. Ce n’est pas rien. La deuxième est qu’il existe dans ce même parti un courant trumpien qui n’est pas sans influence.

La troisième est que, aussi minoritaires soient les trumpiens au Canada, les médias sociaux leur permettent toutefois de gagner peu à peu de nouveaux disciples, dont certains, qui l’eût cru, ont même des doctorats...