/news/society
Navigation

Une mère et ses quatre enfants sans logement

Coup d'oeil sur cet article

Une mère de famille de quatre enfants, dont trois sont atteints du spectre de l'autisme, n'arrive pas à trouver un logement, dans la région de Roxton Pond, en Montérégie. 

Alexandra Chaput a pourtant fait une vingtaine de demandes. Chaque fois, dit-elle, elle essuie un refus en raison de ses enfants. «Je n’arrive même pas à visiter quelque chose», assure-t-elle.

Elle pensait avoir trouvé la perle rare, un grand logement tout près de l'école de ses enfants. Elle avait une entente verbale avec le propriétaire. 

La journée de la signature du bail, celui-ci s'est rétracté. Le propriétaire a plié aux pressions des autres locataires, qui ne souhaitaient pas la présence des enfants.

«J'ai des enfants avec des besoins particuliers, je passe ma vie à me battre pour eux, je passe ma vie à faire valoir leurs droits en tant que personnes différentes. Là, il faut que je me batte pour faire valoir leur existence», déplore la mère.

Son ancien conjoint et elle ont vendu la résidence familiale. La mère et ses quatre enfants doivent se trouver un nouveau logement d'ici la fin septembre.

Au Québec, il est interdit de refuser de louer un logement pour des motifs discriminatoires, comme la situation familiale, parce que chaque enfant a droit à un toit sur sa tête.