/sports/golf
Navigation

Championnat BMW: seulement deux golfeurs sous la normale

Championnat BMW: seulement deux golfeurs sous la normale
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le difficile terrain du club de golf d’Olympia Fields, en Illinois, n’a pas fait de cadeaux aux golfeurs de la PGA lors de la troisième journée du Championnat BMW, samedi. Après 54 trous, seulement Dustin Johnson et Hideki Matsuyama se retrouvent sous la normale.

L’Américain et le Japonais ont tous les deux remis des cartes de 69 (-1) lors de leur troisième ronde, ce qui leur permet de partager la tête avec un total de 209 (-1) coups.

Les deux hommes font aussi partie d’un groupe sélect de trois golfeurs qui ont connu deux journées sous la normale à ce tournoi, en compagnie du Canadien Mackenzie Hughes. Une performance de deux oiselets et un boguey place ce dernier à égalité au troisième rang, avec le Chilien Joaquin Niemann et l’Australien Adam Scott, eux qui affichent un pointage de 211 (+1). Ces trois joueurs seront les principaux poursuivants lors de la dernière journée d’activités, dimanche.

Un autre Canadien se signale

L’Ontarien Corey Conners a fait tourner bien des têtes en réussissant un trou d’un coup sur le sixième trou du parcours.

Conners a vu sa balle effectuer un bond favorable à la suite de son coup de départ sur cette normale trois de 149 verges, avant de voir l’objet terminer sa course au fond de la coupe. Cela lui a permis de jouer la normale de 70 et de faire un bond de neuf places au classement. Il pointe maintenant au 21e rang, à six coups des meneurs, à égalité avec quatre autres golfeurs.

Pour sa part, Adam Hadwin se trouve à égalité au 47e rang grâce à un pointage de 219 (+9). Le dernier représentant de l’unifolié en lice, Nick Taylor, est un coup derrière, ce qui lui vaut la 55e place.

La meilleure journée du «Tigre»

Même s’il a frappé deux coups de plus que la normale lors de sa troisième ronde, il s’agissait de la meilleure journée de Tiger Woods, qui se trouve maintenant au 55e rang, tout comme Taylor.

Woods a commencé sa ronde du bon pied en frappant deux oiselets de suite aux troisième et quatrième trous. Toutefois, les choses se sont gâtées au 17e fanion lorsque l’athlète de 44 ans a frappé la balle à sept occasions sur une normale quatre. Woods a aussi commis un boguey au 10e trou.