/weekend
Navigation

Jeux: avez-vous le pouce vert?

Coup d'oeil sur cet article

Dans un univers riche comme celui des jeux de société où les mécaniques ont maintes fois été ressassées et repensées, le succès d’un jeu dépend souvent du thème.

Un thème fort permet une meilleure immersion et donne une identité distincte à un jeu, ce qui lui permet de le rendre unique ou intrigant.

Comme dans bien des univers, les thématiques dans les jeux de plateau vont et viennent par vague. Il y a l’espace, Mars, les Vikings, la colonisation et tellement d’autres univers.

Cette semaine, on s’attarde à la botanique avec des jeux qui s’articulent autour de la croissance de plantes, de jardins et de collection d’arbres. Et il y en a pour tous les goûts. 

Arboretum

Photo courtoisie
  • 2 à 4 joueurs
  • 30 minutes
  • 8 ans +

Dans ce jeu de collection, votre objectif est de rassembler la plus grande collection d’arbres en créant de longs chemins les réunissant.

Photo courtoisie

Le principe est tout simple. Lors de son tour, le joueur pioche deux cartes de la pile ou encore de l’une des défausses des autres joueurs ou même de la sienne. Il joue ensuite une carte et en défausse une autre. Sachez que vous aurez toujours sept cartes en main, donc il y aura du choix pour poser vos cartes.

Le principe repose sur les chemins que l’on construit. Ils doivent se commencer et se terminer avec une carte de la même essence. Entre les deux, on peut avoir d’autres essences, mais comme les cartes sont numérotées, les valeurs doivent être croissantes du début du chemin jusqu’à sa fin.

Et souvenez-vous que vous avez toujours sept cartes en main, et ce, même à la fin de la partie. C’est un détail important puisque pour qu’un chemin soit payant au pointage, il faut d’abord avoir au moins une carte de cette essence dans sa main finale et, en plus, il faut qu’elle ait une valeur plus élevée que les cartes de cette essence que vos adversaires ont en main.

Il y a donc un élément de bluff fort intéressant, mais qui pourra en frustrer certains qui auront eu l’impression de travailler pour rien et dans le noir.

Le jeu est joliment illustré et propose un beau petit casse-tête, mais pas trop. 

Takenoko

Photo courtoisie
  • 2 à 4 joueurs
  • 45 minutes
  • 8 ans +

Dans ce jeu zen, vous êtes un jardinier qui s’occupe d’une bambouseraie. Vous allez poser des tuiles pour développer la plantation, mais vous allez aussi faire pousser du bambou afin de remplir les conditions de vos cartes d’objectifs.

Il existe trois types d’objectifs, ceux du jardinier, de la construction du jardin et du panda.

Expliquons simplement le jeu. À votre tour, vous allez lancer un dé qui vous conférera un avantage selon la face. Vous allez ensuite choisir deux actions parmi celles disponibles. Vous pouvez placer une nouvelle tuile pour agrandir le jardin, déplacer le jardinier pour faire pousser du bambou, déplacer le panda pour en manger un segment, prendre une barrette d’irrigation ou encore prendre une nouvelle carte d’objectif.

Jusque-là, tout va bien. Sachez cependant que pour que le déplacement du jardinier résulte en l’ajout d’un segment de bambou, il faudra que la tuile sur laquelle il se déplace soit irriguée, de là l’importance d’amasser des barrettes d’irrigation.

Vous allez donc jouer en fonction de vos objectifs tout en tentant de deviner ceux des autres joueurs pour leur mettre des bâtons dans les roues puisque la partie se terminera lorsqu’un joueur aura réalisé un nombre d’objectifs donné en fonction du nombre de joueurs.

C’est un jeu vraiment simple à comprendre, mais pas toujours facile à maîtriser puisqu’il y a de nombreuses stratégies possibles. Il faut donc s’adapter en cours de partie en fonction des cartes d’objectifs que l’on a en main et des actions des adversaires. 

Ishtar : les jardins de Babylone

Photo courtoisie
  • 2 à 4 joueurs
  • 45 minutes
  • 12 ans +

Un autre jeu signé par le prolifique Bruno Cathala qui vous invite à reproduire les somptueux jardins suspendus de Babylone en plein désert. Ceux-ci sont représentés par de grosses tuiles qui servent de plateau et dont le nombre variera selon le nombre de joueurs. On y retrouve des fontaines qui serviront à irriguer les jardins, de même que des gemmes de trois couleurs différentes qui vous permettront d’activer des bonus ou de récupérer des cartes arbres pour les planter et marquer des points.

Photo courtoisie

Lors d’un tour de jeu, un joueur doit prendre une tuile d’un plateau et celle-ci devra être placée sur le plateau de jeu. Et c’est sans doute l’élément le plus complexe du jeu puisqu’il y a plusieurs règles de pose. Mais une fois ces détails pris en main, ça se simplifie.

Comment fait-on des points ? Sur les tuiles, il y a des parterres de fleurs et c’est le nombre de fleurs dans un jardin que vous contrôlez qui vous fera gagner des points. Il en va de même pour les fontaines. Si vous êtes le joueur au jardin le plus fleuri autour d’une fontaine, vous marquerez les points qui varient en fonction de la couleur de la fontaine. De plus, les tuiles comportent certaines actions qui vous permettent d’optimiser votre tour.

Le sel du jeu se trouve dans la façon dont vous placerez vos tuiles pour faire des points tout en bloquant vos adversaires. C’est un jeu de développement et de combinaisons assez astucieux qui vous donnera envie de rejouer pour être encore plus efficace.