/sports/racing
Navigation

Une relance de trop

Raphaël Lessard se classe sixième en camionnettes

Raphaël Lessard
Photo courtoisie, Kyle Busch Motorsports Le jeune pilote québécois Raphaël Lessard réalise un troisième top 10 à ses quatre derniers départs dans la série des camionnettes NASCAR.

Coup d'oeil sur cet article

Tous les espoirs d’une première victoire pour Raphaël Lessard en camionnettes NASCAR étaient permis, mais une relance tardive, avec 13 tours à parcourir, aura été de trop pour le pilote de l’écurie Kyle Busch Motorsports, hier au circuit de Gateway, dans l’État du Wisconsin.

• À lire aussi: Deux podiums pour Kevin Lacroix

Le Québécois de 19 ans a finalement complété cette 14e étape de la saison 2020, remportée par Sheldon Creed, à une honorable sixième place.

Alors qu’il occupait le quatrième rang, Lessard a choisi, comme le meneur de la course, Sam Mayer, de s’élancer de la ligne extérieure au moment de la relance.

« Je pensais que cette stratégie était la bonne pour sortir du premier virage en bonne position », a raconté Lessard en entrevue téléphonique au Journal. « Mais au contraire, ça m’a joué un vilain tour.

« C’est comme si Mayer n’avait jamais décollé quand le vert a été donné, a soutenu Lessard. Il a pris beaucoup de temps à accélérer et j’ai dû ralentir. Puis, des pilotes m’ont doublé à l’intérieur. »

« C’est dommage, a renchéri le pilote de Saint-Joseph-de-Beauce, puisqu’avant le dernier drapeau jaune, je roulais aussi vite que les trois premiers devant moi.

« Mais bon, c’est la course, et j’apprends encore. La bonne nouvelle, c’est que j’avais une chance non seulement de terminer dans le top cinq, mais, qui sait, de gagner. »

Réglages fructueux

Lessard a connu un début de parcours plutôt compliqué, lui qui ne détenait que la 19e place sur la grille de départ.

« Dès les premiers tours, a-t-il affirmé, la camionnette était très capricieuse. J’avais beaucoup de difficulté à effectuer des dépassements tellement le train avant était instable. »

Puis, à la fin du premier segment, qu’il a conclu au 12e rang, ses équipiers ont procédé à des réglages qui se sont avérés fructueux.

À l’issue du deuxième segment (où il a terminé à la neuvième position), d’autres changements ont aussi porté leurs fruits.

« Dès ce moment, j’ai réalisé que j’étais très compétitif et que je pouvais attaquer », a-t-il indiqué.

Les séries approchent

Derrière le vainqueur, Brett Moffitt, Austin Hill, Mayer et le Canadien Stewart Friesen ont, dans l’ordre, devancé Lessard, qui occupe le 13e rang au classement cumulatif avec seulement trois épreuves à disputer au calendrier régulier.

La prochaine course aura lieu à Darlington, en Caroline du Sud, le 6 septembre.

Seulement les 10 premiers pilotes au tableau auront accès aux séries éliminatoires. Pour y accéder, Lessard ne peut qu’espérer une victoire pour rejoindre ce groupe sélect.