/world/middleeast
Navigation

Arabie saoudite: tentative d’assassinat contre Raif Badawi

Raif Badawi
Photo courtoisie Raif Badawi

Coup d'oeil sur cet article

Le blogueur saoudien Raif Badawi a été victime d’une tentative d’assassinat dans une prison de son pays, selon sa femme qui s’est réfugiée au Québec avec ses enfants.

Ensaf Haidar a expliqué sur Twitter qu’un autre prisonnier a tenté de le tuer. Ce détenu avait été arrêté parce qu’il était membre d’un groupe terroriste, selon elle.

«Son cas a été transmis au procureur public. Raif fait une grève de la faim parce qu’il ne se sent pas protégé en prison», a-t-elle ajouté dans son message publié en anglais dimanche.

Ce n'est pas la première fois que M. Badawi entame une grève de la faim, lui qui en a réalisé plusieurs au cours de sa détention au fil des années. En septembre 2019, il avait cessé de s'alimenter pendant quelques jours, jusqu'à ce qu'il reçoive une visite du superviseur de la Commission saoudienne des droits de l'homme.

Le militant saoudien avait été condamné, à la fin 2014, à 10 ans de prison et à 1000 coups de fouet pour avoir insulté l'islam sur son blogue. Il avait reçu des coups de fouet en 2015, mais le reste de cette peine a été suspendue depuis. Sa conjointe et ses trois enfants ont reçu l'asile politique au Canada.

Le gouvernement fédéral a exigé à de multiples reprises la libération de Raif Badawi, mais les autorités de cette monarchie très conservatrice ont toujours fait la sourde oreille à ces demandes, même si le Canada est prêt à l’accueillir.