/portemonnaie/entrepreneurship
Navigation

Do Sport: une compagnie de SUP québécoise qui vogue sur une vague porteuse

La présidente de Do Sport, Dominique Vallée, dans son atelier de production en Mauricie.
Courtoisie | Do Sport | Nathalie Houle La présidente de Do Sport, Dominique Vallée, dans son atelier de production en Mauricie.

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie trifluvienne Do Sport, qui avait déjà prévu une belle croissance pour 2020, s’est plutôt propulsée trois ans en avant dans son plan d’affaires tellement elle a été populaire cet été. Et c’est sans compter qu’elle a récemment lancé la toute première planche conçue spécialement pour les personnes ayant un handicap.

La planche à pagaie, communément appelée le SUP (stand up paddle), est en vogue depuis quelques années dans la province. Le sport s’est largement démocratisé et ceux qui ont adopté sa pratique se tournent désormais vers des équipements plus personnalisés, dont ceux de Do Sport

Pour sa présidente, Dominique Vallée, l’expérience acquise par les sportifs a eu un large impact sur la compagnie, dont les planches en composite sont fabriquées au Québec de A à Z. «On est les seuls à fabriquer ici», affirme-t-elle sans fausse modestie.

Et quand arrive la COVID-19, que tout un chacun souhaite encourager l’achat local, et que les fournisseurs ne se trouvent pas à des milliers de kilomètres, cela fait toute la différence. L’entreprise a fait un bond de trois ans dans son chiffre d’affaires, a dû refuser de nouveaux partenaires pour prioriser ses distributeurs de longue date et voit son carnet de commandes rempli jusqu’en 2021.

«Habituellement, au mois d’août, on respire, là, on ne respire pas», lance la fondatrice en riant.

La présidente de Do Sport, Dominique Vallée, dans son atelier de production en Mauricie.
Courtoisie | Do Sport | Nathalie Houle
La présidente de Do Sport, Dominique Vallée, dans son atelier de production en Mauricie.

Slalom entre les obstacles  

Chanceuse de pouvoir compter sur des fournisseurs locaux pour ses matériaux de production, Dominique Vallée a toutefois dû composer avec leur pause forcée d’un mois et sa production a également été stoppée durant la même période.

Avec le téléphone qui ne dérougissait pas, elle a repris la production dès qu’elle a pu, mais la chaleur et l’humidité particulièrement élevées cet été l’ont aussi ralentie. «On est bien équipé à l’atelier avec tout un système de ventilation [...] L’air vient de l’extérieur à l’intérieur, mais il n’y a pas de climatiseur qui refroidit l’air», explique-t-elle. Les planches qui requéraient une touche de peinture mettaient donc beaucoup plus de temps à sécher».

Mais la fondatrice de Do Sport est aussi une ancienne athlète de compétition en planche à voile et quand elle accuse un retard, elle entre dans une réelle course contre la montre. «C’est là qu’on a vu toute la beauté de notre équipe [...]. Tout le monde travaillait et s’il fallait rester pour finir, ils [les membres de l’équipe] restaient», dit-elle.

Dominique Vallée et ses planches à pagaie Do Sport.
Courtoisie | Do Sport | Nathalie Houle
Dominique Vallée et ses planches à pagaie Do Sport.

Une première mondiale  

Au-delà de sa propulsion marquée par la COVID-19, Do Sport a aussi commercialisé une planche à pagaie spécialement conçue pour les personnes ayant un handicap et nécessitant plus de flottaison et d’équilibre. «On peut pratiquement dire qu’on est les seuls au monde à faire une planche qui répond vraiment à ce besoin-là», affirme la présidente, qui a depuis reçu des demandes en provenance d’autres provinces canadiennes, mais aussi de la France. 

«D’autres avaient tenté de faire des modèles adaptés auparavant, mais le résultat s’apparentait plus à un trimaran. Ça avait l’air adapté pour les personnes, mais ça n’avait pas l’air conçu pour eux et surtout, ça n’avait pas l’air d’un SUP», renchérit la spécialiste. 

Avec son esprit de compétitrice hors pair, Dominique Vallée développe même une planche pour faire de la course paralympique, qui s’ajoute à ses autres nombreux projets de boutiques-écoles qu’elle déploie un peu partout au Québec.

La planche à pagaie conçue pour les personnes à mobilité réduite.
Courtoisie | Do Sport
La planche à pagaie conçue pour les personnes à mobilité réduite.

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux