/entertainment/movies
Navigation

Film sur Céline Dion : des images qui font jaser

La bande-annonce du film inspiré de la vie de Céline dévoilée

Le studio français derrière Aline a dévoilé l’affiche du long métrage lundi.
Photo courtoisie, Gaumont Distribution Le studio français derrière Aline a dévoilé l’affiche du long métrage lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Les premières images du film de Valérie Lemercier «librement inspiré» par Céline Dion suscitent de fortes réactions.

Présentée lundi soir en grande primeur dans l’émission française Quotidien sur TMC, la bande-annonce du long métrage Aline s’est répandue sur internet comme une traînée de poudre. On y voit l’actrice et réalisatrice Valérie Lemercier jouer un personnage prénommé Aline, mais clairement basé sur Céline Dion.

Le montage de 90 secondes, durant lequel on entend deux chansons de Céline Dion – I’m Alive et Let’s Talk About Love – reprises par quelqu’un d’autre, laisse les fans perplexes. Il propose une succession de séquences évoquant l’enfance de Céline Dion/Aline Dieu : sa première rencontre avec René Angélil (interprété par Sylvain Marcel et rebaptisé Guy-Claude pour l’occasion), sa visite chez l’orthodontiste pour corriger sa dentition, ses idoles (Barbra Streisand et Nadia Comaneci), etc.

L’équipe du film semble avoir reproduit plusieurs moments charnière du parcours de Céline Dion, incluant son interprétation de My Heart Will Go On aux Oscars. Même l’époque d’Incognito est revisitée.

  • Écoutez la chronique culturelle avec Anaïs Guertin-Lacroix, à QUB Radio:

Coproduction québécoise

Aline doit prendre l’affiche en France le 18 novembre. Aucune date de sortie au Québec n’a été précisée.

En entrevue avec l’animateur Yann Barthès, Valérie Lemercier a déclaré qu’elle avait essayé d’incarner Céline Dion. «J’ai surtout essayé d’incarner son body, ses gestes qui sont très particuliers, sa façon de bouger», a précisé la comédienne et cinéaste de 56 ans, qui incarne Céline/Aline à l’écran.

La SODEC a financé une partie du film. La boîte montréalaise Caramel Films (La Bolduc, Starbuck) a coproduit – de manière minoritaire – le long métrage, lequel a été tourné à Paris, à Montréal et à Las Vegas.

Le résumé officiel du film, décrit comme une comédie, va comme suit : «Québec, les années 60. Sylvette et Anglomard accueillent leur 14e enfant, Aline. Chez les Dieu, la musique est reine et, même si les fins de mois sont parfois difficiles, la vie y est joyeuse. [...] Le producteur de musique Guy-Claude, lorsqu’il découvre le talent d’Aline, n’a alors qu’une idée en tête : faire d’Aline une star planétaire.»