/finance/business
Navigation

Fruit d'Or va agrandir son usine de Plessisville

Coup d'oeil sur cet article

Le spécialiste de la transformation de canneberge Fruit d'Or va agrandir son usine de Plessisville, au Centre-du-Québec, pour répondre à la demande. 

Au moment où le gouvernement Legault veut prioriser et augmenter les produits fabriqués au Québec, l'entreprise annonce un investissement de 17,5 millions $ pour augmenter la capacité de production de son usine qui a été construite, il y a quatre ans. Ses petits fruits transformés sont vendus dans plus de 50 pays et la crise sanitaire n'a pas ralenti les activités.

«Au tout début de la pandémie, il y a eu une grande demande pour les fruits séchés, a confié Martin Le Moine, président et fondateur de Fruit d’Or, en entrevue mardi à TVA Nouvelles. Les gens ont rempli leur garde-manger. Ç’a créé une demande surprenante.»

L’entreprise, qui transforme 40 000 tonnes de canneberges par année, est un leader mondial dans la transformation de canneberges et bleuets biologiques. C’est à Plessisville que se trouve la principale usine de transformation de Fruit d’Or.

Les travaux d'agrandissement vont débuter au mois de novembre. Une ligne de production pour les canneberges séchées sera ajoutée, ce qui va permettre de créer 25 nouveaux emplois.

«Soixante-quinze pour cent de nos produits sont exportés à l'extérieur du Canada, en Europe, en Asie, aux États-Unis», a expliqué Martin Le Moine.

Il faut savoir que plus de 80 % des cannebergières du Québec se trouvent au Centre-du-Québec et une augmentation de la production de canneberge est envisagée dans les fermes de la province au cours des prochaines années.

Fruit d'Or veut être prêt pour cette croissance. Les travaux de construction devraient se terminer à l’hiver 2021 pour souligner le 20e anniversaire de Fruit d'Or.