/misc
Navigation

Les demi-teintes de Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

Il aura fallu deux jours au premier ministre du Canada et député de Montréal pour dénoncer le vandalisme dont a fait l’objet la statue de John A. Macdonald samedi soir.

Je dis dénoncer... Mais c’est trop fort.

Voyez-vous, Justin Trudeau n’a jamais utilisé le mot « dénoncer », pas plus qu’il n’a utilisé les mots « condamner » ou « déplorer ».

Il a préféré les euphémismes tempérés.

« Soulever une polémique divisive en détruisant des statues de façon unilatérale avec vandalisme n’est pas la façon d’avancer dans la société. »

Et que doit-il advenir de la statue ?

Valérie Plante réfléchit. François Legault veut la voir revenir sur son socle du Square Dominion.

Justin Trudeau ? Il s’en lave les mains. 

Selon lui, c’est « aux différentes communautés et aux villes de choisir comment se souvenir de notre histoire ».

Finalement, dans ce débat épineux autour des monuments érigés en l’honneur de figures historiques au passé controversé, Justin Trudeau met des gants blancs jusqu’aux coudes.

Sur la clôture...

Justin Trudeau a certainement raison lorsqu’il affirme qu’il faut une conversation mature entre Canadiens sur comment se souvenir des personnages de notre histoire. John A. Macdonald, Wilfrid Laurier, Lester B. Pearson, même son père, dit-il, méritent de voir leur œuvre et complicités revisitées.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Mais le Canada doit-il aller jusqu’à céder au révisionnisme historique qui débaptise des écoles et déboulonne des statues ?

Or, au lieu de contribuer à cette réflexion collective importante qu’il encourage, Justin Trudeau évite de se prononcer.

Ce faisant, il tente d’épargner la chèvre et le chou.

Plus facile en effet de promettre de s’attaquer au racisme systémique que de tracer une ligne dans le sable, surtout à l’égard d’une tranche militante de l’électorat qu’il courtise.

Plus facile de s’agenouiller dans une manifestation antiracisme que de défendre ouvertement la place dans notre histoire de personnages controversés.