/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID: 3 personnes sur 4 prêtes à se faire vacciner à l’échelle mondiale

Le Forum économique mondial a mené un sondage sur la question dans 27 pays

Coup d'oeil sur cet article

Trois personnes sur quatre seraient prêtes à recevoir un vaccin contre la COVID-19, selon un sondage mené par le Forum Économique Mondial. Seule ombre au tableau, le quart réfractaire serait suffisant pour compromettre l’effet collectif du vaccin.

• À lire aussi: COVID-19: la Capitale-Nationale est maintenant l’épicentre de la pandémie au Québec

• À lire aussi: COVID-19: le bilan s'alourdit de 132 cas et de deux décès au Québec

Ce récent coup de sonde mené auprès de 19 519 adultes de 27 pays différents dresse un portrait intéressant de l’ouverture à un éventuel vaccin. Un total de 74 % des répondants se disent prêts à se faire vacciner contre le virus, soit 37 % affirmant être fortement d’accord et 37 % étant quelque peu d’accord.

Ce manque de fermeté dans la réponse positive de la moitié des répondants ouverts au vaccin inquiète toutefois le Forum Économique Mondial (FEM). Additionnés aux 26 % de gens contre un vaccin, ces chiffres remettent en doute la portée d’un vaccin.

« Le manque de confiance de 26 % dans le vaccin est suffisamment important pour compromettre l’efficacité du déploiement d’un vaccin contre la COVID-19 », croit Arnaud Bernaert, responsable des initiatives santé au FEM.

Le Canada dans la moyenne

D’où l’importance du travail de vulgarisation scientifique. « Il est essentiel que les gouvernements et le secteur privé s’unissent pour renforcer la confiance [...] », ajoute M. Bernaert.

Les pays où l’intention de se faire vacciner est la plus forte sont la Chine (97 %), le Brésil (88 %) et l’Australie (88 %). À cet égard, le Canada se situe en milieu de peloton avec un total de 76 % des répondants qui affirment être prêts à recevoir le vaccin. 

À l’inverse, les répondants de la France (59 %), de la Hongrie (56 %), de la Pologne (56 %) et de la Russie (54 %) sont les plus réticents à se faire vacciner.

Peu optimistes pour 2020

Le FEM a également questionné la population sur son taux d’optimisme quant à la livraison d’un vaccin efficace. La moyenne mondiale à cette réponse chute à 41 %, les Canadiens étant largement sous la moyenne, plutôt pessimistes avec seulement 26 % des répondants croyant à un vaccin d’ici la fin de l’année.

Quant aux raisons qui pousseraient certains individus à refuser le vaccin, le sondage du Forum Économique Mondial nous apprend que la principale motivation serait la peur des effets secondaires. 

Plus de la moitié des 26 % de répondants réfractaires au vaccin indiquent que cette crainte explique leur décision. Près de 30 % affirment croire que le vaccin ne sera de toute façon pas efficace et 19 % soulignent ne pas être suffisamment à risque de subir des complications du virus pour justifier de se faire vacciner.

Sondage mené par le Forum économique mondial  

19 519 répondants dans 27 pays

Intérêt à recevoir un vaccin lorsqu’il sera disponible   

  • Tout à fait d’accord: 37%   
  • Plutôt d’accord: 37%   
  • Plutôt en désaccord: 15%   
  • Fortement en désaccord: 12%      

Raisons de refuser un vaccin   

  • Crainte des effets secondaires: 56%   
  • Doute sur l’efficacité: 29%   
  • Pas assez de risques liés à la COVID-19: 19%   
  • Contre les vaccins en général: 17%   
Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.