/sports/fighting
Navigation

La ministre Charest confirme l’absence de communication

sport loisirs Isabelle Charest
Photo Agence QMI, Simon Clark Isabelle Charest
Ministre

Coup d'oeil sur cet article

Un manque de communication. C’est de cette façon que la ministre du Sport, Isabelle Charest, explique la rentrée chaotique des élèves des programmes sport-études et des activités parascolaires, la semaine dernière. 

• À lire aussi: Les sports de combat reprendront au Québec

« La première chose était de faire la rentrée scolaire la plus sécuritaire possible. Où il y a eu une problématique, c’est dans la communication, a mentionné Mme Charest après la conférence de presse pour le déconfinement des sports de combat. 

« Si d’entrée de jeu, on avait dit : “on fait la rentrée et dans deux semaines, on repart les programmes”, Ça aurait calmé le jeu. C’est là où il y a eu beaucoup d’insatisfaction. »

Legault a tranché

Derrière des portes closes, l’ex-olympienne et le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, ont eu des discussions à ce sujet. Elles ont sûrement été animées. Finalement, c’est le premier ministre, François Legault, qui a tranché dans le dossier en réduisant de deux semaines la période d’attente des étudiants-athlètes. 

« Ma préoccupation était de donner accès aux activités sportives le plus rapidement possible, a ajouté Mme Charest. Ma plus grande crainte était que les jeunes, qui sont dans leur sous-sol depuis le mois de mars, ne puissent pas reprendre leurs activités. 

« Le plus longtemps qu’on attend, le plus difficile ce sera. »


Eleider Alvarez n’a toujours pas terminé sa réflexion quant à son avenir dans la boxe. Cependant, son nom ne fait plus partie du classement de la WBO après sa dure défaite contre Joe Smith Jr., selon le dernier relevé de cet organisme de sanction. 


Artur Ziyatdinov (12-0, 9 K.-O.), qui a un combat en Russie cette semaine, ne s’entraîne plus au gymnase de Marc Ramsay. Ses droits appartiennent toujours à Eye of the Tiger Management, mais son contrat viendra à échéance à la fin de l’année. Camille Estephan aura le droit d’égaler toutes les offres qui lui seront faites. 


L’International Boxing Federation (IBF) a attribué un honneur au Groupe Yvon Michel (GYM) pour avoir été le promoteur le plus actif en boxe féminine en 2020. Ce n’est pas une surprise, car GYM compte dans ses rangs la championne Marie-Ève Dicaire, Kim Clavel et Marie-Pier Houle.