/sports/hockey/canadien
Navigation

Le Canadien fait l'acquisition de Jake Allen

Le gardien acquis des Blues secondera Price avec le Canadien la saison prochaine

HKN-HKO-SPO-ST-LOUIS-BLUES-V-VANCOUVER-CANUCKS---GAME-FOUR
Photo AFP Jake Allen a connu une bonne dernière saison dans l’uniforme des Blues de St. Louis. Il a montré il une fiche de 12-6-3 ainsi qu’une moyenne de buts alloués de 2,15 et un taux d’efficacité de ,927.

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin n’a pas mis de temps à se mettre à la tâche en vue de la prochaine saison. À peine 13 jours après l’élimination du Canadien, le directeur général a colmaté l’une des principales brèches qui minent son équipe depuis qu’il est en poste.

• À lire aussi: «Il est un vrai pro» -Le DG des Blues

Mercredi, le Canadien a annoncé avoir fait l’acquisition du gardien Jake Allen. En retour de ses services et d’un choix de septième tour en 2022, le Tricolore a cédé aux Blues de St. Louis ses choix de troisième et de septième rondes au prochain repêchage. 

Après la succession des Peter Budaj, Dustin Tokarski, Mike Condon, Ben Scrivens, Al Montoya, Antti Niemi, Charlie Lindgren et Keith Kinkaid, Carey Price pourra enfin miser sur un auxiliaire de taille.

« Je suis très excité de venir à Montréal. Mon rôle sera celui d’être l’adjoint de l’un des meilleurs gardiens au monde. Je serai une police d’assurance pour le Canadien. Ça permettra à l’équipe de réduire la charge de travail de Carey », a expliqué Allen, rendu disponible via une conférence téléphonique.   

  • ÉCOUTEZ la chronique sportive de Jean-François Baril avecx Mario Dumont à QUB radio:   

 

Bonnes statistiques

Vétéran de sept saisons dans le circuit Bettman, Allen est habitué de voir de l’action dans une quarantaine de matchs par hiver. En raison de l’émergence de Jordan Binnington, la dernière campagne a été la moins occupée de sa carrière, exception faite de celle écourtée par un lock-out en 2012-2013. L’ancien du Junior de Montréal n’a été envoyé dans la mêlée que dans 24 rencontres.

Allen a tout de même présenté des statistiques intéressantes. Au cours de ces 24 matchs, il a affiché un dossier de 12-6-3 ainsi qu’une moyenne de buts alloués de 2,15 et un taux d’efficacité de ,927.

En raison des problèmes rencontrés par Binnington sur la glace de la bulle d’Edmonton, Allen a été appelé à disputer quatre matchs (fiche de 2-1-1) au cours du présent tournoi éliminatoire. Sa moyenne de buts alloués de 1,89 et son taux d’efficacité de ,935 sont plus qu’encourageants.

Lors de son bilan de fin de saison, au lendemain de l’élimination du Canadien face aux Flyers de Philadelphie, Bergevin avait laissé entendre qu’il serait prêt à délier les cordons de sa bourse pour équiper sa formation d’un solide gardien substitut. Ce n’était pas des paroles en l’air. 

De gros dollars devant le filet

La saison prochaine, le Néo-Brunswickois disputera la dernière saison d’un pacte de quatre ans lui rapportant 4,35 M$ par année. 

Ajoutés aux 10,5 M$ qui seront consentis à Price, cela signifie que le duo de gardiens du Canadien touchera 14,85 M$. En date d’aujourd’hui, cela constitue 22 % de la masse salariale (67,5 M$) du Tricolore.

« Dans la LNH, près de 75 % des équipes utilisent régulièrement deux gardiens. C’est compréhensible. Les saisons sont éreintantes, le jeu est de plus en plus rapide et la position de gardien est exigeante, a énuméré le nouveau venu. La parité au sein de la ligue est tellement grande que chaque point de classement compte. »

Là-dessus, Bergevin et le Canadien sont bien placés pour le savoir, eux qui ont raté les séries éliminatoires par trois maigres points en 2018-2019.

Chez les 30 autres équipes de la LNH, les Panthers de la Floride, à 10,85 M$ (dont 10 M$ seulement pour Sergei Bobrovsky), et le Lightning de Tampa Bay, à 10,8 M$ (dont 9,5 M$ versés à Andrei Vasilevskiy), sont celles dont l’enveloppe salariale est la plus élevée pour les hommes masqués.

On n’a pas tenu compte des 12 M$ qui se trouvent devant le filet des Golden Knights de Vegas puisque seulement 1,4 M$ des 5 M$ qu’a touchés Robin Lehner cette saison apparaît sur leur masse salariale. Les Blackhawks de Chicago (2,5 M$) et les Maple Leafs de Toronto (1,5 M$), qui ont tour à tour troqué le Suédois le 24 février dernier, paient une portion de son salaire.

Seulement de passage

Cela dit, il y a fort à parier qu’Allen ne sera que de passage dans la métropole québécoise. En faisant son acquisition, Bergevin voulait non seulement trouver un adjoint de choix pour Price, mais également permettre à Cayden Primeau de se développer
adéquatement avec le Rocket de Laval.

« Je comprends le côté affaire du hockey. Je ne suis pas naïf, a indiqué Allen, sans nécessairement faire allusion à la hiérarchie des gardiens de l’organisation. J’ai hâte de porter le chandail du Canadien pour la première fois. J’espère que ça me permettra d’ouvrir de nouvelles portes et de belles perspectives d’avenir. »

Parlant d’occasions, le directeur général en a saisi une belle. Oui, l’empreinte d’Allen paraît un peu lourde dans la masse salariale de l’équipe. Toutefois, le fait qu’il l’ait acquis pour un choix de troisième tour — en considérant que les choix de septième tour s’annulent — est une très bonne affaire.

Bergevin a bien flairé le fait que Doug Armstrong, son homologue des Blues, se sentait un peu coincé. Avec Allen en moins, Armstrong aura une meilleure marge de manœuvre pour renouveler le contrat d’Alex Pietrangelo, qui, lors des sept dernières saisons, touchait 6,5 M$. 

En fait, les Blues ne sont pas encore sortis de l’auberge puisque selon capfriendly.com, leur masse salariale se situe actuellement à 75,1 M$, soit 6,4 M$ sous le plafond établi à 81,5 M$ pour la prochaine campagne.

Le choix de troisième tour cédé aux Blues est celui que le Canadien avait acquis des Capitals en retour d’Ilya Kovalchuk.

 

Sept choses à savoir sur Jake Allen      

HKN-HKO-SPO-ST-LOUIS-BLUES-V-VANCOUVER-CANUCKS---GAME-FOUR
Photo AFP

Agence QMI

Pour connaître un peu mieux le nouveau gardien du Canadien, Jake Allen, voici sept faits à se rappeler:

Bien connu par Dominique Ducharme

Jake Allen a déjà joué à Montréal, soit dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), lors de la saison 2008-2009 et au début de la campagne suivante. Il est d’ailleurs intéressant de constater que Dominique Ducharme, adjoint de Claude Julien derrière le banc du Canadien, faisait partie du personnel d’entraîneurs du Junior de Montréal à l’époque. Ducharme connaît donc très bien Allen. Situation semblable pour Joël Bouchard, l’actuel entraîneur-chef du Rocket de Laval.

Un héros à Drummondville

Allen représentait le Canada au Championnat mondial de hockey junior quand, en janvier 2010, le Junior de Montréal l’a échangé aux Voltigeurs de Drummondville. Durant son court séjour avec les Voltigeurs, Allen a été fumant, montrant une fiche de 18-3-0 en saison régulière, une moyenne de buts alloués de 1,75 et un taux d’efficacité de ,933.

Le trophée Jacques-Plante

Jake Allen a déjà remporté le trophée Jacques-Plante, remis par la LHJMQ au gardien ayant maintenu la meilleure moyenne de buts alloués au cours d’une saison (2009-2010). Il avait aussi été nommé sur la première équipe d’étoiles du circuit Courteau.

Un repêchage particulier

Au repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2008, Allen a été le quatrième gardien réclamé. Choisi au deuxième tour, soit 34e au total, il a été devancé par Chet Pickard (18e, Nashville), Tom McCollum (30e, Detroit) et Jacob Markstrom (31e, Floride).

Gardien de l’année dans la Ligue américaine

À l’issue de la saison 2013-2014, Jake Allen avait été nommé le gardien par excellence de la Ligue américaine. Portant l’uniforme des Wolves de Chicago, club-école des Blues, il avait ainsi mis la main sur le trophée Aldege «Baz» Bastien.

Conquête du bout du banc

Lors de la conquête de la coupe Stanley des Blues de St. Louis en 2019, Allen avait été limité à seulement 24 minutes sur la patinoire durant les séries éliminatoires. Il était venu en relève à Jordan Binnington, dans une défaite de 7 à 2, au cours du troisième match de la finale face aux Bruins de Boston.

Une dernière saison exceptionnelle

Allen a montré ses meilleures statistiques en carrière dans la LNH au cours de la récente saison. En 24 matchs avec les Blues, il a présenté une moyenne de 2,15 et un taux d’efficacité de ,927. Le gardien néo-brunswickois a aussi participé à cinq matchs éliminatoires, ayant accordé seulement neuf buts sur 138 tirs (,935).