/entertainment/tv
Navigation

«Les Frères Apocalypse» à Télétoon: Phil Roy en version animée

«Les Frères Apocalypse» à Télétoon: Phil Roy en version animée
PHOTO COURTOISIE/Télétoon

Coup d'oeil sur cet article

Ayant accepté sa toute première offre de doublage, Phil Roy se retrouve en tête d’affiche de la série animée «Les Frères Apocalypse» que dévoilera Télétoon la nuit le 17 septembre. 

Pour cette oeuvre post-apocalyptique très originale, lui et son ami Pier-Luc Funk prêtent respectivement voix et traits à Raph et Gab Brûlé, deux drôles de gars appelés à protéger leur village natal dans un monde grandement modifié.

La distribution toute étoile est également composée de Rémi-Pierre Paquin, Guylaine Tremblay, Catherine-Anne Toupin, Rebecca Makonnen, Julien Poulin et Sarah-Jeanne Labrosse, tous facilement reconnaissables.

L’humoriste et animateur ne cache pas sa fierté d’avoir maintenant droit à son personnage créé parfaitement à son image. «C’est quand même tout un honneur de se dire qu’il y a quelqu’un qui s’est basé sur ma face et mes affaires pour un dessin animé. C’est ce sentiment qui m’habite. [...] Je trouve ça fascinant de voir ça.»

De plus, sa voix est pratiquement la même. C’est Benoît Rousseau qui, en plus d’avoir adapté les textes anglais des «Frères Apocalypse» et ceux de l’immense succès «Les Simpson» au Québec, lui a fortement suggéré de conserver sa voix.

  • Écoutez la chronique culturelle d'Anaïs Guertin-Lacroix à QUB radio

Le «cool» et le «loser»

Le projet s’inscrit parfaitement dans les goûts de Phil Roy, vif amateur de dessins animés. «Ce n’est pas rare, quand j’arrive chez moi après un spectacle, que ce soit un vieil épisode des “Simpson” avec Disney+, ils sont tous là et c’est en québécois -, “South Park” ou “Les Griffin”, confie-t-il. “South Park”, j’écoute ça que je suis en cinquième année du primaire.»

Autre source de réjouissance, son Raph est «cool», populaire et plaît aux filles. Son frère Gab en est évidemment jaloux.

«C’est un monde parallèle, ce n’est vraiment pas la réalité, s’amuse le principal intéressé. Je trouve ça drôle que ce soit Pier-Luc le petit “loser”... J’ai habité deux ans avec Pier-Luc et je peux te dire qu’entre lui et moi, c’est lui qui “pogne”! [rires]»

Par contre, une chose est identique à la réalité: la connivence entre les amis. «La dynamique qu’il y a entre Gab et Raph est la même que celle que Pier-Luc et moi avons, même si on est dans un univers post-apocalyptique... Pier-Luc, c’est quasiment un frère pour moi; je l’ai connu quand il avait 12 ans.»

Moins de virtuel, plus de scène

Guéri de sa blessure de hockey au genou, l’humoriste a obtenu le feu vert de son chirurgien pour recommencer à fouler la scène pendant une heure ou deux. Il se prépare donc à retrouver le public à la mi-octobre.

Incidemment, à court terme, la salle virtuelle qu’il a transformée en comédie club avec un horaire rempli de spectacles, au début de la crise de la COVID-19, servira plutôt à la présentation d’événements spéciaux.

L’artiste se dit très satisfait de l’initiative, mais avait grandement besoin d’une pause. «C’était vraiment demandant, éprouvant et ce n’était pas payant», reconnaît-il.

La comédie «Les Frères Apocalypse» sera diffusée les jeudis à 21 h 30 par Télétoon la nuit, dès le 17 septembre.