/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Bas-Saint-Laurent: les trois nouveaux cas de COVID-19 rappellent que le virus continue de circuler

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début de la pandémie, les citoyens de régions peu touchées par le virus pouvaient avoir l'impression que la COVID-19 était uniquement l'affaire des Montréalais. Les trois nouveaux cas déclarés mercredi au Bas-Saint-Laurent amènent une prise de conscience chez plusieurs citoyens.

• À lire aussi: [EN DIRECT 3 SEPTEMBRE 2020] Tous les développements de la pandémie de COVID-19

La santé publique du Bas-Saint-Laurent rappelle l’importance de respecter les mesures sanitaires en place. Ces trois cas ne sont pas liés entre eux et les enquêtes épidémiologiques sont en cours.

Les citoyens rencontrés jeudi par TVA Nouvelles à Rimouski ne sont pas inquiets de l’apparition de ces nouveaux cas, mais croient qu’il s’agit d’un rappel que le virus circule toujours en région.

«On n’a pas eu vraiment beaucoup de cas dans la région, je pense que ça peut être un réveil de conscience pour les gens afin qu’ils fassent plus attention», a dit une femme rencontrée à Rimouski à la sortie d’un commerce.

«Il faut suivre les règles, il y en a qui ne les suivent pas toutes», a lancé un homme.

Il est possible d’avoir très rapidement un rendez-vous à la clinique désignée d'évaluation et de dépistage de la COVID-19 de Rimouski. Les prélèvements sont analysés dans les heures qui suivent le test. Les résultats sont connus entre 12 heures et 24 heures en moyenne.

Tests négatifs pour les élèves d’une classe

Parmi les trois nouveaux cas à Rimouski, l’un d’eux concerne un élève qui fréquente l’École du Grand-Pavois, pavillon Saint-Yves, à Rimouski. Les autres enfants de sa classe ont été retirés de l’établissement et ont dû passer un test de dépistage de la COVID-19.

La santé publique du Bas-Saint-Laurent a confirmé en début d’après-midi jeudi que tous les élèves de la classe ont subi un test de dépistage. Tous les résultats reçus sont négatifs. Le processus de divulgation est en cours.

La «bulle-classe» doit, cependant, demeurer en isolement pour 14 jours. Il s’agit de la procédure en place.

Les cours se poursuivent normalement dans les autres classes de l’école. Toutes les mesures de prévention sont appliquées. L’école a été désinfectée mercredi, a précisé le Centre de services scolaire des Phares.

Le protocole en cas d’éclosion a été bien appliqué et les résultats des tests sont entrés rapidement.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.