/entertainment/tv
Navigation

Canada’s Drag Race : Rita Baga mord la poussière

La Torontoise Priyanka a été préférée à la Québécoise

Canada’s Drag Race : Rita Baga mord la poussière
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le titre de nouvelle Reine du Nord a glissé entre les doigts de Rita Baga. La Québécoise s’est inclinée en finale de Canada’s Drag Race, jeudi soir, alors que la Torontoise Priyanka a remporté les honneurs. 

La course aura été serrée jusqu’au fil d’arrivée. Les juges Brooke Lynn Hytes, Jeffrey Bowyer-Chapman, Stacey McKenzie et Traci Melchor ont finalement préféré Priyanka à Rita Baga et Scarlett BoBo. La décision a été rendue au terme d’un ultime épisode où les trois finalistes ont enregistré une nouvelle version du tube You Wear It Well, popularisé par RuPaul.

La Torontoise Priyanka a remporté la première saison de Canada’s Drag Race.
Photo Courtoisie
La Torontoise Priyanka a remporté la première saison de Canada’s Drag Race.

Rita Baga n’est toutefois pas repartie bredouille. Au fil de la saison, elle a accumulé 21 500$ en prix divers.

«La vraie course commence»

Questionnée par Le Journal en début de semaine à savoir ce qu’une éventuelle victoire lui apporterait, la Québécoise était demeurée plutôt réaliste.

«C’est certain que de remporter Canada’s Drag Race, ça apporte un titre qui est très glorieux et intéressant. Mais je reste très lucide et je pense à Brooke Lynn Hytes; l’année après avoir été finaliste à RuPaul’s Drag Race, elle a eu son poste de juge à Canada’s Drag Race. Il y a plein de choses qui sont possible. Et ce n’est pas parce que tu gagnes la saison que les opportunités sont meilleurs. C’est ce que tu fais avec la notoriété et la visibilité apportées par l’émission qui te permet de tracer ta propre voie», confiait-elle, alors qu’elle ne connaissait pas encore l’issue de la finale.

Peu importe cette issue, Rita Baga annonçait son intention de profiter de la visibilité apportée par Canada’s Drag Race pour réaliser certains de ses rêves.

«La vraie course, c’est après l’émission qu’elle commence. Il faut savoir saisir cette opportunité, cette visibilité. Dans mon cas, je sais qu’il y a des choses que j’attendais depuis longtemps qui vont bientôt devenir possible grâce à Canada’s Drag Race», annonçait-elle, toujours en début de semaine.

Des détails?

«J’ai des projets de musique et de télévision qui s’en viennent. Et ce que j’aime le plus au monde, c’est être sur scène. Alors j’essaie de trouver un moyen de faire une tournée», a-t-elle avancé, sans toutefois vouloir en révéler davantage.