/news/politics
Navigation

Chef péquiste le jour, humoriste le soir ?

Guy Nantel veut reprendre 13 spectacles en 2021

nantel
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Guy Nantel lors de la première de son spectacle Nos droits et libertés, le 31 octobre 2017, à la salle Albert-Rousseau de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Guy Nantel n’écarte pas la possibilité de donner une série de spectacles d’humour, reportés en raison de la pandémie, même s’il devient chef du Parti québécois le 9 octobre prochain.

Au moins 13 représentations de la tournée Nos droits et libertés sont à l’horaire à l’hiver et au printemps prochains dans des salles à travers le Québec.

Les dates ne se trouvent pas sur le site web de l’humoriste, mais sont disponibles sur les pages des différents lieux de diffusion.

  • Écoutez l'analyse d'Antoine Robitaille et de Caroline St-Hilaire avec Benoit Dutrizac à QUB Radio:

Deux représentations auront également lieu en octobre, avant l’élection du prochain chef péquiste.

Il s’agit exclusivement de spectacles reportés en raison de la pandémie de COVID-19 et aucune nouvelle représentation n’a été ajoutée, assure l’équipe de M. Nantel.  

  • ÉCOUTEZ la chronique de Rémi Nadeau, chef de Bureau parlementaire Journal de Québec et Journal de Montréal, à QUB radio:   

 

En questionnement

Son directeur de campagne, Christian Généreux, explique que deux facteurs influenceront la tenue, ou non, de ces spectacles : la pandémie et le résultat du scrutin à la chefferie péquiste.

« S’il est [élu] chef, peut-être qu’il les ferait, peut-être qu’il ne les ferait pas non plus. On ne le sait pas, on s’est dit qu’on était pour réévaluer toute la situation le 10 octobre », dit-il, soit le lendemain de l’élection du successeur de Jean-François Lisée. 

« On va statuer, dépendamment des résultats, à savoir qu’est-ce qui va arriver par rapport à ces spectacles-là », ajoute M. Généreux. 

Les contrats pour la tournée étaient déjà signés et M. Nantel est « un homme de parole », fait valoir son directeur de campagne. De plus, les artistes doivent réserver les salles de spectacle longtemps à l’avance, fait-il valoir. 

« Ce n’est pas dit qu’il va les faire, ce n’est pas dit qu’il ne les fera pas non plus », réitère M. Généreux. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Pertes importantes

Avant le déclenchement officiel de la course à la chefferie du PQ, l’équipe de M. Nantel avait demandé aux organisateurs du parti de choisir les dates des débats en collaboration avec les candidats, afin de lui permettre de poursuivre sa tournée. La requête lui avait été refusée. 

Dans une entrevue récente avec l’animateur Paul Arcand, sur les ondes du 98,5 FM, M. Nantel a confié avoir perdu « énormément d’argent » au printemps dernier avec l’annulation des spectacles, dont il est coproducteur. 

« C’est une technicalité, mais on est payés, nous, à la fin de la tournée. On partage les profits. Là, on a fait deux ans et demi de tournée et les shows payants, on n’a jamais pu les faire. Donc, il faut que je gagne ma vie aussi », avait-il souligné.