/investigations
Navigation

Des palais pour deux patrons de Bombardier

Le PDG de Bombardier, Éric Martel, et celui de BRP, José Boisjoli, viennent de s’offrir des demeures de grand luxe

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les Québécois essuient les pertes des investissements publics dans la cimenterie McInnis et dans la division aviation de Bombardier, deux hauts dirigeants de l’empire Beaudoin-Bombardier viennent de s’acheter de véritables palais.

• À lire aussi: Québec a perdu 500 M$ dans l'aventure de la cimenterie McInnis

Éric Martel, le grand patron de Bombardier, s’est offert cet été avec sa femme une luxueuse maison de cinq chambres à coucher et six salles de bains sur les bords du lac Memphrémagog pour la somme de 5,6 millions $.

Éric Martel
Photo d'archives
Éric Martel

José Boisjoli, le PDG de BRP (Bombardier produits récréatifs), une entreprise qui fabrique des motoneiges, des motomarines et des roadsters, a acheté au début août un condo pour 8,9 millions $ au cœur du centre-ville de Montréal.

José Boisjoli
Photo d'archives
José Boisjoli

Le luxueux appartement de 4132 pieds carrés compte trois chambres à coucher et trois salles de bains. 

«Aménagement élégant et rare, architecture avec de grandes loggias», décrit un courtier au sujet de l’immeuble. On évoque un «style de vie urbain exquis».

Grosse hausse de salaire

Éric Martel a été nommé à la tête de Bombardier en avril. Il devrait toucher une rémunération de 6,7 millions $ cette année, a rapporté Le Journal en mai.

C’est huit fois plus que ce qu’il gagnait lorsqu’il était à la tête d’Hydro-Québec (de 2015 à 2020), une société d’État dont les revenus étaient de 14 milliards $ en 2019. 

Mais c’est quand même moitié moins que ce que gagnait son prédécesseur chez Bombardier, Alain Bellemare. Rappelons que ce dernier s’était retrouvé au cœur d’une controverse en 2018 pour avoir vendu des options sur actions peu de temps avant que l’action de Bombardier s’effondre. Son indemnité de départ avait aussi fait tiquer.

José Boisjoli, de son côté, a touché une rémunération de 8,8 millions $ l’an dernier chez BRP. 

À la fin 2019, il détenait des actions de l’entreprise à hauteur de la somme colossale de 38,2 millions $, selon un document boursier.

BRP, une ancienne division de Bombardier, a été privatisée en 2003 dans le cadre d’une opération financée en partie par la Caisse de dépôt et placement du Québec. La famille Beaudoin-Bombardier en est demeurée actionnaire, et BRP est revenue en Bourse en 2013.

Pertes massives

Même si les deux dirigeants sont bien rémunérés pour leurs services, on ne peut pas dire que l’actionnaire qui a misé sur l’empire Bombardier-Beaudoin a toujours été récompensé.

Le titre de Bombardier a dégringolé de 79 % depuis le début de 2020 et de 3,6 % depuis l’entrée en poste de M. Martel. Le gouvernement du Québec a dû enregistrer en 2020 une perte de 600 millions $ sur son investissement de 1,3 milliard $ dans le programme de la défunte C Series (dont le contrôle a été cédé par Bombardier à Airbus en juin 2018 pour 0 $). 

En 2017, l’Institut économique de Montréal estimait à plus de 4 milliards $ les fonds publics reçus par l’entreprise depuis 1966. 

L’Institut Fraser classait en 2013 Bombardier au deuxième rang des firmes les plus subventionnées au Canada. 

Québec perdra aussi l’essentiel de son investissement de 350 millions $ dans Ciment McInnis, a révélé cette semaine Le Journal.

Contactés hier, les porte-parole de Bombardier et de BRP n’ont pas voulu commenter.   

  • À ce sujet, écoutez Félix Séguin, journaliste au Bureau d’enquête de Québecor, sur QUB radio:    

LA MAISON DE CAMPAGNE D’ÉRIC MARTEL  

  • Luxueuse maison de cinq chambres à coucher et de six salles de bains      
  • Située sur un domaine prestigieux de 12 acres donnant sur le lac Memphrémagog      
  • Secteur autour du lac où se trouvent certaines des plus belles résidences, indique le courtier.            
Capture d'écran luxuryestate.com

Capture d'écran luxuryestate.com

 

Capture d'écran luxuryestate.com

LE CONDO DE JOSÉ BOISJOLI  

  • Immeuble de « classe mondiale » situé dans un écosystème de luxe au centre-ville      
  • Appartement de 4132 pieds carrés (trois chambres et trois salles de bains)      
  • Service de concierge et de valet disponible 24 heures sur 24      
  • Frais de condo annuels : 74 500 $    
Capture d'écran sothebysrealty.ca

Capture d'écran sothebysrealty.ca

Capture d'écran sothebysrealty.ca