/entertainment/shows
Navigation

Retour des grands concerts: on vise l’été 2021

Des promoteurs québécois de concerts prévoient une relance avant 2022

Coup d'oeil sur cet article

Même si de plus en plus d’artistes repoussent leur retour sur scène à 2022, les joueurs majeurs de l’industrie du spectacle au Québec croient au retour des grands concerts rassemblant plusieurs milliers de personnes à l’été 2021.

• À lire aussi: Objectif: 1000 spectateurs

Leur optimisme se teinte de prudence, mais autant Martin Tremblay de Québecor Groupe Sports et divertissement que Nick Farkas, chez evenko, et Louis Bellavance, au Festival d’été de Québec, ont les yeux rivés sur la prochaine belle saison en vue d’une relance d’une industrie rudement affectée par la pandémie de COVID-19.

«Ça va être difficile avant la fin du printemps et le début de l’été prochain, mais on a déjà des téléphones pour l’été et l’automne 2021», révèle Martin Tremblay, chef de l’exploitation de la branche divertissement de Québecor, qui a le mandat de faire atterrir des stars au Centre Vidéotron.

Se décrivant comme un éternel « optimiste », le vice-président programmation d’evenko, Nick Farkas, avance même un retour en mars ou en avril, mais «au plus tôt».

Pour l’instant, le Centre Vidéotron présente des matchs des Remparts de Québec à huis clos. Ses dirigeants espèrent y recevoir de nouveau des stars de la musique à compter de l’été 2021.
Photo d'archives, Simon Clark
Pour l’instant, le Centre Vidéotron présente des matchs des Remparts de Québec à huis clos. Ses dirigeants espèrent y recevoir de nouveau des stars de la musique à compter de l’été 2021.

Quant au programmateur du Festival d’été, Louis Bellavance, il estime à «50 – 50» les chances que l’événement phare de la saison estivale, à Québec, revienne en juillet. «Nous préparons actuellement un FEQ 2021», affirme-t-il.

En 21 ou 22 ?

Si les promoteurs locaux vivent d’espoir, dans le milieu du spectacle nord-américain, les avis divergent. Pendant que le grand patron de la puissante Live Nation, Michael Rapino, prédit un été 2021 robuste, les têtes dirigeantes des festivals Lollapalooza et Glastonbury, deux des plus importants événements musicaux sur la planète, ont émis l’hypothèse d’un retour uniquement en 2022.

Des artistes comme Rod Stewart et Kansas ont même reprogrammé des dates de tournée en 2022.

Plus près de chez nous, le groupe La Compagnie créole a déjà recasé à l’hiver 2022 une tournée entière qui était plutôt prévue à l’hiver 2021.

«Dans mon esprit, je ne retourne pas au travail avant 2022 peut-être», a déclaré le guitariste du groupe Anthrax, Scott Ian, dans une entrevue accordée récemment au balado Hardcore Humanism.

Retour en grand anticipé

Par contre, tous prédisent que les vedettes seront nombreuses à être prêtes à repartir en tournée lorsque le signal du départ retentira.

«Ça va repartir en grand. J’en suis convaincu. Des groupes devaient tourner et faire des festivals en 2020. Pour d’autres, c’était en 2021. Tout le monde va lancer des albums et va vouloir tourner. L’offre va être importante», analyse Martin Tremblay.

«L’industrie va s’adapter et on va avoir autant de concerts qu’on en avait avant», entrevoit Nick Farkas.

Louis Bellavance, qui doit bâtir une grille horaire restreinte à 11 jours en juillet, met toutefois un bémol.

«L’offre est bonne. Elle se compare à une très bonne année, mais je n’ai pas l’impression que c’est la manne et que les poissons tombent du ciel dans la chaloupe parce que tous les promoteurs se préparent. Tout le monde rebooke, tout le monde resigne. Il y a donc encore de la compétition.»