/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

«S'il y a une Halloween, elle sera différente», estime le Dr Arruda

Coup d'oeil sur cet article

L'administrateur de la Santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a laissé entendre que l'Halloween risque d'être fêtée très différemment cette année en raison de la pandémie.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: COVID-19: après la danse, les karaokés pourraient être interdits

«L'Halloween, où tout le monde se promène côte à côte, entre dans les maisons, ça me préoccupe», a reconnu mercredi le Dr Arruda lors d'une conférence de presse au Saguenay–Lac-Saint-Jean, alors qu'il répondait aux questions des journalistes. 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac à QUB Radio:  

Il faut dire que faire du porte-à-porte pour recevoir des bonbons manipulés par autrui n'est guère compatible avec les principes de la distanciation sociale, où l'on se doit d'éviter les contacts sociaux dans la mesure du possible.      

  • Écoutez la chronique politique de Caroline St-Hilaire à QUB radio:   

«S'il y a une Halloween, ce devra être une Halloween spéciale, différente. Peut-être certaines Halloweens virtuelles», a prédit le responsable de la santé publique.

«Peut-être qu'il y aura des stratégies nouvelles pour fêter l'Halloween sans exposer les gens, tout en respectant les principes [...]. On va vous tenir au courant», a poursuivi le Dr Arruda, en se disant conscient que des Québécois ont déjà commencé à faire leurs préparatifs en vue de la fête et que d'autres se demandent s'ils doivent acheter des bonbons et des costumes.

Un comité scientifique sera d'ailleurs mis en place pour évaluer les options envisageables pour célébrer sans risque de propager la COVID-19.

«Le 31 octobre, c'est proche, mais en même temps, c'est une éternité en termes de données épidémiologiques pour nous. C'est sûr que si on passe l'Halloween, ça ne pourra pas être de la même façon», a ajouté l'administrateur de la Santé publique.

Chose certaine, ce sera la seconde fois en autant d'années que l'Halloween prendra un visage bien particulier. En 2019, de nombreuses villes avaient décidé de reporter la fête au 1er novembre en raison d'importantes quantités de pluie et de forts vents qui avaient été annoncés, provoquant un immense débat dans la province.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.