/qubradio
Navigation

Entrevue: les choses «sont en train de changer» pour les femmes en politique

Catherine Fournier
Photos d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Invitées au micro de Caroline St-Hilaire, Anne Guérette et Catherine Fournier sont d’avis que les choses «sont en train de changer» pour les femmes en politique, malgré que bien du chemin reste à faire.  

«Combien de fois je suis rentrée chez moi en disant à mes garçons, je vais être crue je m’excuse: “Si j’avais des couilles entre les deux jambes, ça ne serait pas pareil.”», se rappelle Anne Guérette, ancienne conseillère municipale et chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Québec.

Elle avoue du même souffle que «ça a été plus difficile avec les hommes à l’intérieur» de son parti à l’époque qu'avec ses adversaires. 

En parlant de son départ du Parti québécois pour siéger comme indépendante, Catherine Fournier croit quant à elle que les commentaires acerbes à son égard auraient été tout autre si elle avait «été un homme de 60 ans». 

Les deux femmes croient tout de même que le vent est en train de tourner pour les femmes dans ce milieu. 

«Il y a des paroles, des façons de parler, qui sont rendues inacceptables [...] et ça, je trouve ça extraordinaire. Je pense qu’il y a beaucoup de choses que monsieur Labeaume s’est permis y’a pas si longtemps, une dizaine d’années, qu’il ne pourrait plus faire aujourd’hui», croit Anne Guérette.     

  • ÉCOUTEZ l'entrevue complète, ici:   

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions