/sports/opinion/columnists
Navigation

Un besoin comblé et les autres?

Coup d'oeil sur cet article

Jake Allen répond au profil du gardien de soutien. Celui à qui l’on donnera la responsabilité de soutirer le maximum de points, une possibilité de 50 au minimum, quand Carey Price sera au repos.

Une responsabilité qui, en fin de compte, aura un impact sur le classement final et sur une qualification aux séries éliminatoires, l’objectif tant convoité par les propriétaires de l’équipe afin de gonfler les revenus et les profits.

Marc Bergevin a comblé un besoin. Il était essentiel de dénicher un gardien de calibre pour remplir un rôle de plus en plus important au sein d’une formation de la Ligue nationale.

Les présentes séries éliminatoires lui fournissent d’intéressants points de référence.

  • Les équipes possédant des ailiers avec un bon gabarit ont un avantage...
  • Les formations avec de la profondeur, particulièrement au niveau des deux lignes désignées pour jouer un rôle bien spécifique, peuvent affronter l’adversité avec plus de ressources.

Bergevin a apprécié l’effort déployé par son équipe à l’occasion de la série contre les Flyers de Philadelphie. Il a aussi réalisé qu’il y a encore un long parcours à négocier avant d’atteindre une certaine notoriété.

Il misera sur de jeunes joueurs. Identifiant Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi comme les pièces maîtresses de l’organisation, par contre, on est encore loin de mettre sur les rails une équipe capable de s’infiltrer dans le top 10 de la ligue.

Il faudra du temps, de la patience, il faudra donner toutes les chances aux jeunes joueurs de gravir les échelons. Et, avant tout, il faudra que le directeur général trouve les éléments requis pour se démarquer.

À l’approche de la fin des séries éliminatoires, les noms circulent. Et, pas n’importe qui. Patrick Laine, Taylor Hall, Oliver Ekman-Larsson, Johnny Gaudreau, Evgeni Malkin, Tyler Johnson, William Nylander. Et, quand les directeurs généraux auront dressé un bilan complet de leur situation financière, d’autres noms importants s’ajouteront à la liste.

Les premiers pas

Bergevin a clairement démontré, avec l’acquisition d’Allen, qu’il n’avait aucunement l’intention de regarder passer le défilé. Il désire y prendre une part active.

S’il veut atteindre le podium, le temps presse puisque Price et Shea Weber gagnent en âge. Il se pourrait que dans deux ans, l’un des deux ne puisse plus faire la différence.

Donc, Bergevin teste le marché le plus rapidement possible.

Et ses homologues ne tarderont pas à répliquer.

Par conséquent, que se passe-t-il à travers la ligue ?

  • À Pittsburgh, Jim Rutherford, le décideur des Penguins, affirme qu’il n’a pas l’intention d’échanger les joueurs étoiles de son équipe. « Mais, je vous rappelle que Wayne Gretzky a quitté Edmonton pour Los Angeles, alors, on ne sait jamais. » Evgeni Malkin n’est pas à l’abri d’un changement d’adresse.
  • À Toronto, Frederik Andersen alimente les discussions tous les jours, surtout depuis que les Maple Leafs ont démontré un intérêt pour Matt Murray.
  • En Arizona, Ekman-Larsson attend de connaître l’identité du prochain directeur général avant de faire connaître ses plans aux propriétaires. S’il décide de partir, ne devient-il pas le joueur le plus convoité ? Si les Jets de Winnipeg recherchent un défenseur de haut niveau, pourraient-ils tendre la perche du côté de l’Arizona avec comme appât Patrick Laine ?
  • Question : Que pourrait offrir Bergevin pour attirer l’attention des Jets ?
  • Plusieurs directeurs généraux, dont Doug Armstrong, des Blues de St. Louis, se proposent d’utiliser la clause de l’absence prolongée pour offrir un contrat à un joueur d’impact. Exemple : Si les Blues sont disposés à offrir plus de 8 millions $ à Pietrangelo, ils pourront alors, afin de respecter le plafond salarial de 81,5 millions $, placer le nom de Vladimir Tarasenko sur la liste des blessés pour une très longue période.  
  • La période pour les rachats de contrat est prévue entre le 25 septembre et le 8 octobre.
  • Les Leafs auraient-ils un intérêt pour Brent Burns, des Sharks de San Jose ? Deux noms ont été avancés : Andersen et William Nylander. Hum...