/sports/golf
Navigation

Dustin Johnson prend le large

Dustin Johnson prend le large
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’Américain Dustin Johnson s’est distancé de ses adversaires en connaissant la meilleure ronde de la troisième journée de compétition du Championnat du circuit de la PGA, présenté au East Lake Golf Club d’Atlanta, dimanche. 

Johnson a frappé 64 fois la balle (-6), ce qui lui permet de demeurer en tête à -19. Seul Daniel Berger, présentement à égalité au sixième rang, a été en mesure d’égaler la superbe ronde de son compatriote.

Le golfeur de 36 ans n’est maintenant qu’à 18 trous de mettre la main sur la bourse de 15 M$ associée à la victoire du tournoi le plus important de l’année.

Johnson a profité de la mauvaise ronde de son principal poursuivant après deux rondes, le Sud-Coréen Sungjae Im, qui a remis une carte de 72 (+2).

Ce sont désormais les Américains Xander Schauffele et Justin Thomas, tous deux à -14, qui tentent de maintenir une distance raisonnable avec Johnson. Schauffele, qui a joué un 67 (-3) dimanche, est l’un des trois golfeurs à avoir connu trois rondes sous la normale.

L’Espagnol Jon Rahm talonnait Johnson vendredi, mais avait ensuite connu une désastreuse ronde de 74 (+4) le lendemain. Il a effacé ce déficit en remettant une carte de 66 (-4) dimanche, et s’est installé au quatrième rang à -13.

Le Canadien Mackenzie Hughes a gagné quatre places en vertu de sa bonne journée de 66 coups (-4). Le seul représentant de l’unifolié est désormais 20e, à neuf coups du meneur.

En raison du nouveau système de redistribution des points de la PGA, les 30 participants se sont vu accorder un pointage initial, avant même le début de la première ronde, en fonction de leur position au classement de la Coupe FedEx. Cette initiative, qui a été utilisée pour la première fois en 2019, donne des chances de victoire aux 30 golfeurs en lice.

Johnson commençait le tournoi à -10, tandis que Rahm et Thomas avaient des pointages respectifs de -8 et -7 avant de fouler le parcours. Les trois hommes occupaient les premier, deuxième et troisième rangs du classement de la Coupe FedEx. Pour sa part, Hughes a commencé le tournoi à égalité avec la normale.

Le système précédent permettait, de manière générale, aux cinq premiers du classement seulement d’espérer toucher le gros lot qui accompagne la première place.