/sports/racing
Navigation

Formule 1: Lance Stroll monte sur le podium en Italie

Privé de victoire en raison d’un mauvais départ

Lance Stroll
Photo AFP Lance Stroll

Coup d'oeil sur cet article

Lance Stroll n’était certes pas aussi exubérant que lors de sa première présence sur un podium de F1 à son année recrue au Grand Prix d’Azerbaïdjan en 2017.  

À l’issue d’une course folle, notamment marquée par un drapeau rouge qui a signifié un très rare deuxième départ arrêté, le pilote québécois s’est classé troisième derrière le vainqueur inattendu, le Français Pierre Gasly (AlphaTauri) et l’Espagnol Carlos Sainz (McLaren) au Grand Prix d’Italie disputé dimanche.  

Sans vraiment le reconnaître dans ses entrevues, Stroll s’en voulait sûrement d’avoir complètement loupé le départ, le deuxième de cette épreuve peu banale, ce qui n’est pourtant pas dans ses habitudes.  

S’élançant de la première ligne, avec Lewis Hamilton à ses côtés, Stroll s’est non seulement fait surprendre par Gasly, mais aussi par les deux Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et d'Antonio Giovinazzi avant d’aborder le virage 1 du circuit de Monza. 

«Je n'avais pas d'adhérence...»

Puis, quelques courbes plus tard, il a effectué un tout-droit pour éviter de percuter l’arrière du bolide du Finlandais. À l’issue d’un premier tour brouillon après la relance de l’épreuve, Stroll a chuté du deuxième au sixième échelon.  

«Je n’avais pas d’adhérence quand les feux rouges se sont éteints, a expliqué Stroll sur les ondes du réseau britannique Sky Sports. Mes roues se sont mises à patiner et j’ai été doublé par plusieurs adversaires.»  

Sachant que Hamilton devait rentrer dans les puits de ravitaillement pour servir sa pénalité, Stroll, au profit d’un bon départ, aurait été en effet bien placé pour remporter une première victoire en F1.  

Le circuit de Monza, considéré comme le plus rapide, représentait l’endroit parfait pour exploiter le potentiel de sa Racing Point (et surtout de son moteur Mercedes). 

Erreur coûteuse

Dans ce contexte exceptionnel où, pour une rare fois, la F1 était privée de ses principaux animateurs en fin de parcours, Stroll a manqué sa chance.  

Sans cette erreur, il y a lieu de croire que personne ne serait parvenu à le doubler. Cette chance, Gasly, lui, a pu la saisir. Le deuxième départ aura été pour lui le point tournant qui a mené à sa première consécration en F1.  

Le Français, qui a fait résonner la Marseillaise pour la première fois en 24 ans en F1, est conscient que cette victoire est un cadeau du ciel. Sainz et Stroll ont aussi tôt fait de réaliser que les occasions sont rares pour causer la surprise en F1.  

«On n’est pas habitués à vivre un entracte en F1 et surtout d’avoir à effectuer un deuxième départ arrêté, a expliqué Stroll. Je veux surtout féliciter Pierre pour cette victoire qu’il mérite amplement. Il n’a pas commis d’erreur au deuxième départ.  

«C’est dommage, car j’ai l’impression que c’est une course que nous aurions pu gagner», a-t-il conclu. 

Le meilleur des... autres

La bonne nouvelle, c’est que sa récolte de 15 points à Monza permet à Stroll d’occuper maintenant la quatrième place au classement cumulatif, à égalité avec Lando Norris. Ces deux jeunes pilotes sont, pour l’instant, les meilleurs des... autres derrière Hamilton, Valtteri Bottas et Max Verstappen. 

Cette troisième place de Stroll est le premier podium pour l’écurie Racing Point depuis que son père, Lawrence, et un groupe d’investisseurs ont acquis l’équipe Force India en août 2018. 

Les meilleurs résultats de Lance Stroll en carrière   

Bien que très talentueux, il faut reconnaître que Lance Stroll n’a jamais été au volant d’une voiture pouvant lui permettre de prétendre régulièrement au podium.

Ç’a quelque peu changé cette saison, alors que la voiture Racing Point semble en mesure de s’imposer en première moitié de classement, si bien que le jeune Québécois a grimpé sur la troisième marche pour la deuxième fois de sa carrière en Formule 1, dimanche.

Voici donc, en ordre, les meilleurs résultats en carrière du pilote montréalais.

Italie 2020 (3e)   

Comme pour quelques-uns de ses bons placements, Stroll a joué un peu de chance lors de la huitième épreuve de la saison 2020.

Parti huitième, il a profité d’une bonne voiture, de quelques drapeaux jaunes et d’une suspension de la course en raison de la sortie de piste de Charles Leclerc pour aller chercher un deuxième podium en carrière.

Grâce à son bolide Racing Point beaucoup plus solide qu’autrefois, Stroll a été en mesure de contenir les assauts de Lando Norris (McLaren), en deuxième moitié de course, et de suivre tranquillement le Français Pierre Gasly (Alpha Tauri) et l’autre McLaren de Carlos Sainz fils jusqu’au drapeau à damier.

Il s’agit, sans contredit, de l’un des top 3 les plus surprenants des dernières années.

Azerbaïdjan 2017 (3e)   

La saison 2017 du Québécois, sa première en Formule 1, a atteint sa consécration le 25 juin, à Bakou. Encore une fois lors de la huitième épreuve de la saison, Stroll a profité des excellentes pointes de vitesse de sa monoplace Williams pour terminer troisième.

Beaucoup de casse a marqué ce Grand Prix d’Azerbaïdjan, présenté sur un circuit urbain. Stroll s’en est bien sorti et s’est positionné avantageusement à la relance. Lewis Hamilton (Mercedes) et Sebastian Vettel (Ferrari), qui devançaient alors le pilote montréalais, ont été pénalisés et la porte s’est ouverte pour Daniel Ricciardo (Red Bull) et Stroll.

Ce dernier a été devancé de justesse par Valtteri Bottas, mais est tout de même devenu le deuxième plus jeune pilote à faire un podium en F1.

Espagne 2020 (4e)   

Les pilotes Racing Point, Stroll et Sergio Perez, y sont allés d’une course sans bavure le 16 août dernier, sur le circuit de Barcelone.

Cinquième sur la grille de départ, le Québécois y a été d’un excellent départ, devançant son coéquipier mexicain et la Mercedes de Bottas dès les premiers virages. Rattrapé par ce dernier, Stroll a tout de même conclu le Grand Prix d’Espagne au pied du podium, égalant son meilleur résultat de la saison à ce jour.

Hongrie 2020 (4e)   

La toute nouvelle Racing Point RP20 n’a pas pris de temps à montrer de quoi elle était capable en cette saison marquée par la COVID-19. Après avoir dû abandonner au Grand Prix d’Autriche et avoir terminé septième au Grand Prix de Styrie, Stroll comptait sur la troisième course de l’année pour se relancer.

Le week-end du pilote de 21 ans en Hongrie s’est amorcé de brillante façon, alors qu’il s’est assuré de la troisième place en qualifications. En course, Max Verstappen a remonté le peloton pour finalement confiner Stroll au quatrième rang.

Allemagne 2019 (4e)   

Beaucoup de pluie et une bonne stratégie de l’écurie en rose ont permis à Stroll d’aller chercher une quatrième place au Hockenheimring d’Allemagne.

Il s’agissait ainsi de son meilleur résultat d’une saison somme toute décevante.

Un rare incident impliquant Hamilton en milieu de course a nécessité l’utilisation de la voiture de sécurité. Stroll et le pilote Toro Rosso Daniil Kvyat ont alors été les premiers à changer les pneus de pluie pour des gommes sèches, leur donnant un gros avantage pour la fin de la course.

Le Québécois a même brièvement mené l’épreuve, tout cela en partant 15e.